Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Bacccalauréat -Niveau - Conclusions Cla 2013

Date de création: 25-06-2013 14:20
Dernière mise à jour: 25-06-2013 14:22
Lu: 356 fois


EDUCATION – ETUDES ET ANALYSES - BACCALAUREAT- NIVEAU – CONCLUSIONS CLA 2013

 Le Conseil des lycées d’Algérie a publié , lundi 24 juin 2013, un échantillon des résultats de la première correction du baccalauréat 2013. Les notes que ce syndicat a affichées concernent toutes les filières et portent sur toutes les matières.

Elles révèlent, selon les propres conclusions du CLA, que la meilleure performance des candidats, toutes filières confondues, a été réalisée à l’épreuve d’éducation islamique. 70 % des élèves de la terminale, selon les chiffres du CLA, ont réussi cette épreuve avec des notes au-dessus de la moyenne dix.  
« Cela s’explique, selon Idir Achour, par la maîtrise de la matière par les jeunes élèves, la prévisibilité des questions pour des sujets souvent cadrés, et par le fait que c’est une discipline qui est enseignée dans notre pays depuis le cycle du primaire ». Il s’agit, a-t-il ajouté, d’une discipline qui les accompagne depuis le très jeune âge avec des thématiques, dont la récurrence leur garantit une performance réelle « à laquelle s’ajoute, a-t-il poursuivi, une certaine indulgence des correcteurs à ne pas faire des sciences islamiques une matière éliminatoire ou pénalisante pour le calcul des moyennes des candidats».

Les résultats les plus faibles, relève le CLA, sont ceux relevés pour les mathématiques et l’anglais. « Deux disciplines qui doivent attirer l’attention de la tutelle, des didacticiens et des pédagogues », croit savoir M. Idir Achour. Pour ce dernier, l’échec dans ces deux épreuves est un « révélateur des carences de la réforme du système éducatif ». « Il rend urgent une réflexion sur les moyens d’améliorer les compétences des élèves dans des disciplines fondamentales » pour l’avenir de ces jeunes gens destinés à l’université et à un marché du travail où l’offre la plus intéressante « à tous les niveaux » passe par la maîtrise des disciplines technologiques et scientifiques. Selon le CLA, le taux de réussite pour les mathématiques est de 27 % dans la filière technique-mathématique, de 30 % pour la filière sciences, de 20 % pour la filière gestion, de 11 % pour les lettres et philosophie et de 11 % pour la filière langues étrangères. Pour l’anglais, le taux de pourcentage est de 10 % pour la technique-mathématique, de 5 % pour la filière Sciences, de 18 % pour la filière gestion, de 25 % pour les lettres et philosophie et de 15 % pour les langues étrangères.

Dans son enquête, qui a porté sur un échantillon de 5000 copies corrigées, le Conseil des lycées d’Algérie relève également que les candidats au baccalauréat 2013 se sont montrés performants dans les matières de spécialité telles que la comptabilité et l’économie. Pour la filière de gestion par exemple, le syndicat constate que les taux de succès en comptabilité et en économie dépassent respectivement les 50 et 80 %. Pour la filière langues étrangères, les meilleurs résultats concernent le français avec un taux de réussite de 60 %. Il est à rappeler que l’enquête du Conseil des lycées d’Algérie a porté sur dix centres de correction répartis à travers les régions Sud, Nord, Est et Ouest. Elle a été menée à travers le réseau national du syndicat à l’aide de sondages téléphoniques au travers desquels les correcteurs ont communiqué les résultats des corrections par filière et par matière.