Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Fiscalité ordinaire 2012

Date de création: 07-04-2013 12:17
Dernière mise à jour: 07-04-2013 12:17
Lu: 334 fois


FINANCES - FISCALITE - FISCALITE ORDINAIRE 2012

Le montant de la fiscalité ordinaire recouvré par la  Direction générale des impôts (DGI) durant l’année 2012 a été de 1.549 milliards  de DA (plus de 20 milliards de dollars), en hausse de 19 % par rapport à 2011. En 2011, la fiscalité ordinaire de la DGI était de 1.306 milliards de  DA (mds de DA), sur une fiscalité ordinaire globale, incluant les produits des  douanes et des domaines, de 1.907,6 mds de DA. Les recettes ordinaires affectées au budget de l’Etat, constituées de toutes  les recettes de l'Etat hors fiscalité pétrolière (DGI, Domaines et Douanes), s’élèvent ainsi à 1.945 milliards de DA (près de 26 milliards de dollars) en  2012, en hausse de  26% par rapport à 2011, précise-t-on. La loi de finances pour 2012 tablait sur des recettes de la fiscalité ordinaire  de 1.894 mds de DA et une fiscalité pétrolière de 1.561,6 mds DA, basée sur un prix de baril à 37 dollars. Cette dernière avait été entièrement recouvrée en avril dernier, date à partir de laquelle la fiscalité pétrolière est directement versée au FRR. La fiscalité ordinaire de l’Etat affiche ainsi une hausse de 2,7 % par rapport aux prévisions, soit un taux de réalisation de 102,7%. Revenant sur les contributions directes (IRG et IBS) recouvrées par la  DGI, la même source précise qu’elles avaient atteint 862,4 mds de DA en 2012, soit un accroissement de 26% par rapport à celui enregistré en 2011. Le produit de l’enregistrement et du timbre réalisé durant l’année 2012  a été de 56,2 mds de DA, en hausse de 17 % par rapport à 2011. L’impôt sur les affaires a légèrement évolué en 2012 passant à 267,8 mds  de DA, soit une hausse de 5 % par rapport à 2011. Quant aux contributions indirectes, elles ont connu une hausse importante  de 27 % passant de 1,46 md de DA en 2011 à 1,85 md de DA en 2012. Les recettes fiscales de l’Algérie, fiscalité pétrolière comprise, se sont établies à 3.437 mds de DA en 2011 contre 3.092 mds de DA en 2010.