Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Sonatrach- Cinq décennies d'activité

Date de création: 08-03-2013 21:28
Dernière mise à jour: 28-07-2014 14:03
Lu: 403 fois


ENERGIE - ENTREPRISE - SONATRACH - CINQ DECENNIES D'ACTIVITE

 

 

La nationalisation


Le 24 février 1971, le président Boumediene annonce la nationalisation des hydrocarbures devant le refus des compagnies pétrolières françaises de rapatrier en Algérie 95% de leur chiffre d’affaires et d’appliquer le nouveau prix de 2,85 dollars par baril au lieu de 2,08 dollars le baril. La loi porte sur la nationalisation à hauteur de 51% des intérêts français dans la production de pétrole brut, la nationalisation totale des réserves gazières ainsi que tous les moyens de transport d’hydrocarbures. La part de Sonatrach dans la production de pétrole va croître progressivement : 31% en 70, 56% en 71, 82% en 80.

 

Sonatrach, après cinq décennies d’activité

 

-   Grace à Sonatrach, l’Algérie est cinquième exportateur mondial de gaz et troisième exportateur mondial de GPL.
-   Sonatrach dispose de trois gazoducs transcontinentaux : le Transmed, le GME et Medgaz d’une capacité globale d’exportation de près de 60 milliards de mètres cubes de gaz par an, vers l’Italie et l’Espagne, avec possibilité d’extension vers les autres pays d’Europe.
-   Avec la mise en service des deux trains géants de liquéfaction de Skikda et Arzew,  l’Algérie disposera d’une capacité d’exportation d’environ 35 milliards de mètres cubes de gaz naturel liquéfié, ce qui donnera plus de flexibilité à ses ventes de GNL. Les marchés asiatiques et d’Amérique latine sont ciblés.
-   Hassi-Messaoud, le plus important gisement de pétrole du pays, recèle encore d’importantes quantités de brut. Les quantités consommées représentent seulement 10% des reserves du champ. Un point d’amélioration du taux de récupération correspond à 500 millions de barils, soit l’équivalent d’un gisement géant. Le taux de récupération à Hassi-Messaoud n’est que d’environ 20%.
-   Plusieurs gisements de pétrole et de gaz importants : seront mis en service d’ici à trois ans
Pôle pétrolier d’El-Merk (127 000 barils/jour de pétrole et de condensat), MLE et CAFC (25 000 barils/jour de brut et 10 000 barils/jour de condensat), Bir Sebaâ (30 000 barils/jour de brut), Menzel Ledjmat avec Conoco Philips (30 000 barils/jour), Rhourde Nouss-Gassi Touil (6 milliards de mètres cubes/an de gaz), Tinhert (3 milliards de mètres cubes/an), MLE et CAFC (3 milliards de mètres cubes/an) Timimoun (1,6 milliard de mètres cubes/an, Touat (4,5 milliards de mètres cubes/an), Ahnet (4 milliards de mètres cubes/an), Reggane nord (2 milliards de mètres cubes/an.
Une capacité supplémentaire de 300 000 barils/jour de brut et plus de 20 milliards de mètres cubes/an de gaz est attendue d’ici à trois ans.
-   L’Algérie dispose d’un potentiel de gaz de schiste considéré par l’Agence internationale de l’énergie comme l’un des plus importants au monde.
-   Sonatrach investira 80 milliards de dollars, essentiellement dans l’amont au cours de la période 2012-2016

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

EN CONSTRUCTION

Dimanche 27 juillet 2014: - La presse rapporte le "limogeage" de Abdelhamid Zerguine, PDG de Sonatrcah. L'intérim est assuré par Said Sahnoun, vice -président amont

C'est le 3è PDG de l'ère Yousfi et le 8è en 15 ans , depuis 1999

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1964-1966: Belaid Abdesselem

1966-1979: Sid Ahmed Ghozali

Période Chadli: Boucenna.....??????

1989-1995: Abdelhak Bouhafs

1995-1997: Wassim Zouiouèche 

1997-2000: Abdelmadjid Attar

2000-2001: A. Bouhafs

2001-2003: Chakib Khelil (Intérim/ Ministre) 

Mai 2003: Djamel Eddine Khène

Juillet 2003- Janvier 2010: Mohamed Meziane

2010: Abdelhafidh Feghouli (Intérim)  

Mai 2010 2011: Noureddine Cherouati

Fin 2011-Juillet 2014: Abdelhamid Zerguine

Juillet 2014-??????: Said Sahnoun (Intérim)