Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Liberté économique - Classement

Date de création: 11-05-2008 13:12
Dernière mise à jour: 10-02-2012 04:57
Lu: 619 fois


ECONOMIE - LIBERALISME - LIBERTE ECONOMIQUE - CLASSEMENT

Lors de son intervention durant les 9èmes rencontres d' El Khabar, tenues à Alger le 10 juin 2005, le prix Nobel de l'économie Robert Mundell, se basant sur la notation établie établie pour chacun des pays (le rating mondial), classe l'Algérie dans la catégorie des économies non libres. Elle occupe la 114ème place derrière la Tunisie, le Maroc et l'Egypte.
En matière de politique commerciale, l'Algérie détient une très mauvaise note. C'est le cas également pour la fiscalité, la régulation et le système bancaire. Néanmoins, il estime que, malgré ce mauvais classement, l'Algérie est un pays qui pourrait bien profiter de la mondialisation en ce sens qu'il dispose de plusieurs avantages comparatifs, notamment les ressources naturelles, le climat , la proximité de l'Europe et la capacité de la main d'œuvre.
Rappels : - Sur la base de dix critères, l'Algérie était classée à la 100 ème place du classement 2004 de la "liberté économique" publié annuellement par la Heritage Foundation et le Wall Street Journal. Sur les 155 pays classés, les experts avaient crédité l'Algérie d'une note de 3,49 points (la notation va du meilleur au pire, de 1 point à 5), la classant parmi les pays où l'économie est "passablement réprimée" (il y a 4 notations finales : libre, passablement libre, passablement réprimée et réprimée). C'était Hong Kong qui arrivait, pour la 10ème année consécutive , en tête suivie de Singapour, la Nouvelle Zélande, le Luxembourg, l'Irlande, l'Estonie, le Royaume Uni, le Danemark, la Suisse et, en 10ème position, les Etats Unis. Au 155ème rang arrivait la Corée du Nord. Dans le peloton de queue, on retrouve la Lybie à la 154ème place devancée par le Zimbabwé, le Laos, la Birmanie, l'Iran , le Vénézuela, l'Ouzbékistan….
- Le classement 2006 des mêmes institutions sus-citées classe l'Algérie au 119ème rang (sur 161 pays étudiés) avec un score de 3,46 points. L'Index 2006 considère que l'économie algérienne demeure encore fermée.

- Le rapport 2010 de la fondation Heritage-WallStreet Journal indique que, sur 179 pays étudiés , l'Algérie se classe à la 105è place avec un score de 56,9 sur 100, en progression de 0,3 point par rapport à son score de 2009. L'Algérie est classée dans la case des économies "peu libres" et qui concerne tous les pays dont le score varie entre 50 et 59 sur 100. Dans ce classement dominé par Hong Kong, Singapour et l'Australie aux trois premières places, l'Algérie est parmi les pays moyens bien classés dans la zone du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord.

- Le rapport pour 2012 de la fondation Heritage-WallStreet Journal (publié jeudi 12janvier 2012) classe l'Algérie à la 140è place parmi les 179 économies passées en revue. L'Algérie progresse de 1,4 point par rapport à l'année dernière, à 51,0 sur une échelle de 100.

L'Algérie est classée 15è parmi les 17 pays du Moyen Orient et d'Afrique du Nord , et son score reste inférieur à la fois à la moyenne régionale et mondiale.  Il faut rappeler qu'au niveau du Doing Business, l'Algérie se retrouve, en 2012, au 148è rang (143è en 2011 et 136è en 2010)