Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Charbon- Source d'énergie-Rapport Aie 2012

Date de création: 04-01-2013 16:50
Dernière mise à jour: 04-01-2013 16:51
Lu: 419 fois


ENERGIE- MINES- CHARBON - SOURCE D'ENERGIE-  RAPPORT AIE 2012

 

Le charbon constituera la première source d’énergie dans les dix prochaines années. Le rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) rendu public le 18 décembre indique qu’en 2017, la consommation de charbon devrait représenter 4,32 milliards de tonnes équivalent pétrole soit en équivalence près avec les 4,4 milliards en pétrole. Une option devenue incontournable dans une conjoncture caractérisée par une instabilité des cours du pétrole et des incertitudes des marchés, en sus de l’augmentation de la demande mondiale en électricité. Il faudra relever également le niveau de consommation de pays émergents comme l’Inde et surtout la Chine, sans oublier l’Europe dont les besoins en énergie vont crescendo. «Grâce à des ressources abondantes et à une demande insatiable d’électricité des marchés émergents, le charbon a représenté près de la moitié de l’augmentation de la demande mondiale d’énergie lors de la première décennie du XXIe siècle» est-il noté. Le document souligne que la part du charbon augmente, chaque année, dans le «mix énergétique» mondial. Une donne qui s’explique, selon l’analyse de l’AIE, par le rôle de la Chine dont les besoins représentent, en effet, près de 50% de la consommation mondiale (2011). Ce pays, orienté vers une stratégie industrielle de grande envergure, est, de loin, le premier producteur mondial avec plus de 40% des volumes extraits.
Depuis 2000, il a doublé sa production, notamment pour couvrir ses besoins en électricité, satisfaits à 80% à partir du charbon. L’Europe dont les besoins sont très élevés suit la voie de la Chine, stimulée par une ressource abondante et à moindre coût. En 2011, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne, la production d’électricité à partir du charbon a progressé, confirmant cette tendance. Ainsi, le charbon, dont les réserves mondiales sont importantes, est largement utilisé dans la génération électrique dans plusieurs pays émergents. L’Algérie, qui fait face à un accroissement de la demande en électricité du fait notamment de l’évolution du parc immobilier, étudie la possibilité d’exploiter ses importantes réserves de charbon pour produire de l’électricité. «Nous devons d’ici à 2020 développer de nouvelles sources d’énergie», a affirmé dans ce sens le ministre de l’Energie et des Mines,  Youcef Yousfi. Notre pays, confronté à ce défi d’optimiser ses capacités de production de l’électricité pour faire face à une consommation de plus en plus importante, compte ainsi s’inscrire dans d’autres perspectives de diversification de ses sources d’énergie. Un choix dicté par une tendance en nette progression des besoins en électricité, soit 18%/an durant la dernière décennie.