Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Journalistes tués dans le monde 2012 - Pec/Ong

Date de création: 03-01-2013 19:48
Dernière mise à jour: 09-01-2013 06:31
Lu: 435 fois


COMMUNICATION - ETUDES ET ANALYSES - JOURNALISTES TUES DANS LE MONDE 2012 - PEC/ONG

 

 Quelque 141 journalistes ont été tués au cours de l’année 2012 dans 29 pays,  indique un communiqué publié jeudi 3 janvier 2012 par l’association "PEC" (Press Emblem Campaign) qui milite pour la protection des journalistes.

Depuis janvier 2008, le nombre de journalistes tués s’est élevé à 571, soit une moyenne annuelle de 114, ou deux tués par semaine.

Le plus grand nombre des journalistes tués dans le monde à été enregistré selon cette ONG (basée à Genève), en Syrie, avec au moins 37 journalistes, dont 13 travaillant pour des médias étrangers, alors que quatre autres sont portés disparus ou considérés comme prisonniers. Un journaliste américain, James Foley, a été enlevé depuis le 22 novembre dernier dans le nord de la Syrie.

En outre, 19 journalistes ont été tués en Somalie où la situation s’est fortement détériorée. Douze autres au Pakistan, onze au Mexique, onze au Brésil et six journalistes tués au Honduras.

Ce nombre "record" de journalistes tués dans le monde est en hausse de 31% par rapport à 2011, où 106 journalistes avaient été tués, selon l’association.

Selon une autre organisation, le CPJ (Comité pour la protection des journalistes), basée à New-York, au moins 67 journalistes ont été tués en 2012. L’Institut international de la presse (IPI), basé à Vienne, a recensé 119 journalistes tués en 2012.

Notes: - 105 journalistes ont été tués dans l'exercice de leur fonction dans 33 pays du monde en 2010, un nombre certes inférieur à celui de 2009, mais supérieur à celui de 2008. Le Mexique, avec 14 journalistes tués dans les violents affrontements opposant les autorités aux cartels de la drogue, et le Pakistan avec 14 journalistes tués , en majorité dans les zones frontalières de l'Afghanistan, ont eté , en 2010, les deux pays les plus dangereux pour les médias. Le Honduras s'est hissé au 3è rang du classement , avec neuf journalistes tués, suivi de l'Irak , avec sept journalistes assassinés.

 

- Le rapport de RSF concernant l'année 2010 a montré que 57 journalistes ont été assassinés dans le monde (-25% par rapport à 2009). Il y a eu, par ailleurs, 1374 enlèvements, 535 cas de censure manifeste et 175 journalistes enmprisonnés ou maintenus en détention....Pour la Fédération internationale des journalistes, en 2010, 94 journalistes ont été tués....Pour le Comité pour la protection des journalistes , CPJ, 42 mais  109 selon l'ONG Presse Emblème Campagne , PEC

Au cours de l'année 2011, au moins 106 journalistes ont été tués dans le monde, dont la plupart sont morts dans des pays traversant une période de conflit. Le Mexique figure en tête (12), le Pakistant suit avec 11 tués....et 11 professionnels (surtout les photographes) des médias ont été tués durant le "Printemps arabe" (selon RSF).

Prsè de 2 000 journalistes ont été agressés en 2011, contre 1 374 en 2010. 

En, 2011, 5 "net-citoyens" ont été tués contre un seul en 2010. Près de 200 bloggeurs et "net-citioyens" ont été arrêtés (+20% par rapport à 2010)

A noter que pour la WAN-IFRA (Association mondiale des journaux et des éditeurs de médias d'information) en 2011, 64 journalistes ont  été tués dans le monde dans l'exercice de leurs fonctions  (dont 16 dans le monde arabe...avec l'Irak en tête : 6 journalistes tués). En 2010, le bilan était de 66 morts, en 2009 de 99, en 2008 de 70, en 2007 de 95 et en 2006 de 110. En six ans, pas moins de 503 journalistes ont été assassinés

-Toujours en 2011, le Comité de protection des journalistes (ONG, New York)  a enregistré au moins 46 journalistes tués dans le monde (sept au Pakistan, cinq en Irak, cinq en Libye....17 au total en couvrant des événements dangereux ...)

- Selon RSF (3 mai 2012), depuis le 1er janvier 2012, un acteur de l'information est tué tous les cinq jours alors que 21 journalistes et 6 net-citoyens journalistes ont été tués notamment dans les zones de  conflits comme la Somalie ou la Syrie.

- Selion l'Institut international de la presse (IPI), fin novembre 2012, 119 journalistes ont été  tués dans l'exercice de leur profession depuis le début de l'année 2012. C'est là le bilan le ^lus lourd depuis que l'institution a commencé , en 1997, à tenir ces statistiques.. 2011: 102 journalistes tués. 2009: 110 tués.

La "grande majorité" des journalistes recensés ont perdu la vie suite à des attaques ciblées