Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Passeport diplomatique

Date de création: 29-09-2012 18:32
Dernière mise à jour: 29-09-2012 19:49
Lu: 1053 fois


RELATIONS INTERNATIONALES – DIPLOMATIE – PASSEPORT DIPLOMATIQUE

 

(Décret présidentiel n° 12-319  27 août 2012 complétant le décret présidentiel n° 97-02 du

4 janvier 1997, modifié et complété, fixant les conditions d’attribution des titres officiels de voyage délivrés par le ministère des affaires étrangères. Extraits. Voir JORADP n°47 en date du 29 août 2012)

 

Références juridiques : - Décret présidentiel n° 97-02 du  4 janvier 1997, modifié et complété,

fixant les conditions d.attribution des titres officiels de voyage délivrés par le ministère des affaires étrangères ;

-Décret présidentiel n° 02-403 du  26 novembre 2002 fixant les attributions du ministère des affaires étrangères ;

 

Extraits:

 

L’article 6-II du décret présidentiel n° 97-02 du  4 janvier 1997, susvisé, est complété comme suit :

« Art. 6. . ......................................................................

..........................................................................................

II/ Au titre du Gouvernement :

1 . Le Premier ministre,

2 . Le vice-Premier ministre,

3 . Les membres du Gouvernement,

4 . Le directeur de cabinet auprès du Premier ministre,

5 . Le chef de cabinet auprès du Premier ministre,

6 . Les secrétaires généraux de ministères,

7 . Le directeur général de la sûreté nationale,

8 . Le directeur général de la fonction publique,

9 . Le directeur général des douanes,

10 . Le directeur général de la protection civile ».

 

L’article 7-II du décret présidentiel n° 97-02 du 4 janvier 1997, susvisé, est complété comme suit :

« Art. 7. . ......................................................................

.........................................................................................

II/ Au titre des hautes fonctions qu’elles ont occupées :

1 . Les anciens chefs de l’Etat, ainsi que leurs ascendants, descendants et collatéraux directs,

2 . Les anciens présidents du Conseil de la Nation,

3 . Les anciens présidents de l’Assemblée Populaire Nationale,

4 . Les anciens présidents du Conseil constitutionnel,

5 . Les anciens Premiers ministres et Chefs du Gouvernement,

6 . Les anciens vice-Premiers ministres,

7 . Les anciens ministres d’Etat,

8 . Les anciens ministres de la défense nationale,

9 . Les anciens ministres des affaires étrangères,

10 . Les membres du Gouvernement, autres que ceux cités aux points 6, 7, 8 et 9 ci-dessus, et les hauts responsables de l.Etat de rang ministériel, notamment le directeur de cabinet du Président de la République, le secrétaire général du Gouvernement, le secrétaire général de la Présidence de la République et les Conseillers auprès du Président de la République, à la retraite, ayant cumulé leurs fonctions, en cette qualité, pendant au moins sept (7) années et n’exerçant aucune activité rémunérée (NDLR : ce ne seront donc que (presque tous) les conseillers ayant travaillé auprès de A. Bouteflika..et , peut-être, une ou deux personnes ayant travaillé auprès de Chadli Bendjedid, la plupart, sinon la totalité des conseillers ayant travaillé avec les autres présidents ayant fait rarement sinon jamais les sept années)

11 . Le chef d’Etat-major, le chef du département du renseignement et de la sécurité, les généraux de corps d’Armée, les généraux majors et les généraux issus de l’Armée de Libération Nationale, les directeurs en charge des questions de sécurité et les commandants de la garde républicaine,

12 . Les ambassadeurs et consuls généraux à la retraite ».

 

Commentaire : Le passeport diplomatique permet de voyager sans visa dans certains pays..et surtout de pouvoir emprunter le couloir diplomatique dans les aéroports (et les salons d'honneur des aéroports algériens , dont le présidentiel à Alger) . Il n'assure pas l'immunité diplomatique qui est offerte , selon la convention de Vienne de 1961, à un  diplomate uniquement lors de l'exercice de ses fonctions  . La presse et les observateurs citent les exemples des démêlés de Khaled Nezzar en Suisse  et de Mohamed Ziane Hasseni en 2009 à Marseille...ainsi que de l'ex-président  Chadli Bendjadid à l'aéroport de Bruxelles . Fort de son passeport rouge, il avait refusé d'être fouillé et (selon la presse) aurait rebroussé chemin .