Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Garde côtes

Date de création: 11-05-2008 13:06
Dernière mise à jour: 11-07-2013 22:36
Lu: 886 fois


DEFENSE- SECURITE - GARDE CÔTES

L’ordonnance 73-12, modifiée et complétée par le décret présidentiel 95-164, est venue mettre un terme à la multiplicité des intervenants et à la dispersion des moyens de l’Etat par la création du Service national des Garde-côtes (Sngc). Trois autres décrets sont venus s’ajouter, confiant aux gardes côtes des missions se rapportant à l’organisation de la lutte anti-pollution marine et l’institution de plans d’urgence, la création d’un centre national et de centres régionaux des opérations de surveillance et de sauvetage en mer, ainsi que l’organisation de la recherche et le sauvetage maritime.
Par décret exécutif 96-350, l’administration maritime locale est passée sous contrôle du Sngc puis les lois 98-05 et 98-10 sont venues ensuite confirmer la volonté des pouvoirs publics de disposer d’une institution d’envergure nationale.
Le Snmg est chargé donc de faire respecter les lois et règlements maritimes dans les eaux sous juridiction nationale.
Durant l’année 2005, 44 335 navires ont été contrôlés permettant notamment d’opérer des saisies de 114,945 kg de kif et 54,468 kg de corail. D’autre part, 152 migrants clandestins, parmi lesquels figurent 98 algériens, ainsi que 226 passagers clandestins ont été interceptés et remis aux services de police.
Les éléments des gardes côtes ont effectué 21 opérations de recherche et sauvetage et 44 autres en matière d’assistance. Deux opérations de surveillance et de lutte anti pollution sont dénombrées aussi. D’autre part, 30 opérations d’évacuation sanitaire ont été menées (dont 21 concernant des étrangers), 9 cadavres repêchés, 36 noyades, 10 marins décédés ainsi que 38 blessés.
Les statistiques font état de 68 événements (naufrages, abordages, incendies, échouement) survenus aux navires durant l’année 2005 (seulement 53 en 2004)

 

2012

La Marine nationale a effectué 43.545 opérations de contrôle d’embarcations durant l’année 2012. Selon les chiffres communiqués par la cellule de communication (10 juillet 2013) , ces inspections ont concerné 279 embarcations étrangères en mer et 125 autres aux ports. Ces opérations ont abouti à l’élaboration de 622 procès-verbaux d’infraction dont 18 à l’égard des embarcations étrangères où ont été enregistrés dix cas « d’infraction à la sécurité maritime et un cas de pollution ». Ce contrôle a été sanctionné par le payement d’amendes allant de 220.000 DA à 730.000 DA. L’opération a également concerné 37.645 autres embarcations algériennes au cours de laquelle ont été élaborés 146 PV d’infraction à la pêche, 279 d’infraction à la sécurité maritime et deux PV de pollution à l’intérieur du port. Sur le plan de la lutte contre l’immigration clandestine, 13 cas d’entrée illégale sur le territoire algérien ont été enregistrés au niveau du centre du pays à travers principalement les ports d’Alger et Cherchell. En outre, les garde-côtes ont recensé 15 tentatives d’émigrations, 14 à partir d’Alger et une de Ténès. 38 passagers clandestins ayant tenté de quitter l’Algérie à travers les stations maritimes de Cherchell, Dellys et Ténès ont été interpellés. Depuis le début de l’année en cours, les forces navales ont enregistré trois accidents maritimes entre embarcations. Pour ce qui est des accidents corporels, 76 cas ont été enregistrés ayant causé la mort de 9 personnes de nationalités inconnues, 6 cas de maladie de personnes étrangères, deux cas de disparition d’Algériens et 16 noyades. En matière de lutte contre la contrebande, ces services ont procédé à la saisie de 82,181 kg de kif traité et récupéré cinq embarcations, 16 moteurs, un GPS, un sondeur et quatre appareils VHF volés.