Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Ventes françaises

Date de création: 11-05-2008 13:06
Dernière mise à jour: 24-12-2008 17:20
Lu: 837 fois


Depuis 1995, les importations militaires algériennes de France se sont élevées à 93,6 millions d'euros, pour des prises de commandes de 171,3 millions d'euros.
Les volumes ont évolué en dents de scie, passant de 1,8 million en 1995 à 11,6 millions en 2003, puis plus de 12,6 millions en 2004. Les livraisons étaient de 20,8 millions en 1996, 6,7 millions en 1997, 2 millions en 1998, 300 000 euros en 1999, 15,7 millions en 2000, 17,9 millions en 2001, avant de baisser à 5,5 millions d'euros en 2002. Le rapport présenté –pour la première fois - à la presse par le porte-parole de la Défense en décembre 2005 à Paris (Le Quotidien d'Oran, 22 décembre 2005) ne précise pas sur quel type de matériel portent les livraisons entre 1995 et 2003.
En 2004, Paris a livré à l'Algérie du matériel militaire pour un montant de près de 12,5 millions d'euros (pour des commandes de plus de 13 millions d'euros).
L'essentiel de l'équipement livré en 2004 a profité à l'armée de terre , 10,4 millions contre 1,9 pour l'armée de l'air alors que les forces navales n'ont exprimé aucune commande. Les acquisitions ne portent pas sur du matériel de guerre proprement dit, mais sur des supports techniques et logistiques. Les outils d'imagerie et d'optronique (usage de l'optique et de l'électronique à des fins militaires) se sont taillés la grosse part avec dix millions d'euros. Suivent, dans l'ordre, les équipements de transmission et de contre-mesures ainsi que les matériaux de blindage, des casques et des gilets pare-balles pour une valeur de quatre cent mille euros.
Note : - Voir aussi, Le Quotiiden d’Oran, samedi 28 octobre 2006 qui fournit des extraits du (7ème) rapport annuel du ministère français de la Défense remis au Parlement.