Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Infos' diverses 2006

Date de création: 15-09-2012 20:54
Dernière mise à jour: 15-09-2012 21:00
Lu: 787 fois


AGRICULTURE - INFOS' DIVERSES - INFOS' DIVERSES 2006

-         Il y a 67 abattoirs agréés au niveau national et 350 tueries légales opérationnelles
-         L'abattoir d'Alger date de 1927 et n'a jamais été réaménagé.
-         L'Algérie consomme 12,5 kg de viande rouge par an (27 dans les pays du nord) et 8 kg/hb/an de viande blanche
-         Entre août et novembre 2003, 1514 ânes représentant plus de 17 122 tonnes de viande ont été commercialisés, sous forme de viande hachée et de merguez.
-         400 000 tonnes de viande rouge (dont 80 000 importées ) sont commercialisées, auxquelles il faut ajouter près de 250 000 tonnes de viande blanche émanant de la production nationale
-         La Cnma compte 147 000 sociétaires, 62 caisses régionales et 147 bureaux locaux.
-         La banque Cnma-Banque a été agréée par la Cmc en mars 2005
-         Il y a 29 ports et abris de pêche
-         La carte nationale pour les régions steppiques qui date de 1996 donne une zone désertifiée de 487 902 hectares, une zone sensible à la désertification de 5 061 388 ha, une zone peu ou pas sensible de 2 379 170 ha et une zone très sensible de 2 215 035 hectares.
-         Le coût d'une hospitalisation suite à un intoxication alimentaire est estimé à 40 millions de cts par personne.
-         La production avicole , qui est l'une des plus élevées du monde, avec 120 à 140 millions d'unités , fait vivre environ 100 000 familles . Les importations de viande blanche sont arrêtées depuis 1994.
-         Le Pnda a coûté à l'Etat ,entre 2000 et 2005, près de 217 milliards de dinars. Près de 60% de ce montant a été consacré à l'économie de l'eau.
-         Sur les 3,5 milliards d'oiseaux migrateurs au niveau mondial , 200 à 250 000 transitent par le territoire algérien chaque année.
-         La production avicole en Algérie est de 120 000 000 de poulets et de 5 000 000 de dindes .
-         250 hectares n'ont jamais fait l'objet de visites de pêcheurs algériens (selon une étude réalisée par des Espagnols pour le compte de l'Algérie)
-         Les Algériens consomment plus de lait que les normes internationales fixées par l’Oms à savoir 120 litres de lait par an et par personne au lieu des 90 litres établis.
-         Sur les 1541 communes que compte le pays, 981 sont classées rurales (13 millions d’habitants).
-         Le site du ministère de l’Agriculture est : www.minagr.dz
-         L’agro –alimentaire a un vaste marché composé, entre autres, de 13 000 boulangeries et pâtisseries, 8000 restaurants traditionnels, 18 000 établissements de restauration rapide et bars, et près de 1500 hôtels .
-         En 2005, plus de 500 femmes à travers le territoire national ont réalisé des projets d’investissement dans le domaine de l’agriculture (Selon une chargée d’études au cabinet du ministre délégué chargé du Développement rural, mercredi 8 mars 2006)…et 1700 femmes ont bénéficvié d’un financement de la part de la Caisse nationale de l’Artisanat.
-         Les besoins nationaux en lait sont évalués à 3 milliards de litres et le déficit est de 1 milliard (objectif à atteindre en 2009)
-        Sur les 2 milliards de litres produits actuellement , seuls 300 millions de litres , soit 17% de la production totale sont coollectés
-         L’Algérie importe, annuellement , pour plus de 600 millions de dollars de poudre de lait.
-         A cause de la grippe aviaire et de la psychose créée , la production de poulets est tombée de 20 millions par mois à moins de 10 millions par mois entre janvier et avril 2006.
-         Selon le ministre (Apn, jeudi 20 avril) , le montant avancé des pertes enregistrées (250 millions de dollars depuis début 2006) par les aviculteurs, causées par la baisse de la consommation de volailles est « exagérée ».
-         Seon le ministre de l’Agriculture (23 avril 2006) sur les 7 millions d’hectares classés désertifiés , trois millions ont été totalement récupérés….
 

-         Durant les dix dernières années , 246 977 ha (dont 134 430 de forêts) ont étéparcourus par le feu , soit une moyenne annuelle de 25 000 ha…..et la reprise végétale s’élève à 55%.
-         L’escargot appelé El Bebbouch (un gros gris) par les habitants de la région ouest du pays a fait, grâce à son exportation a partir de décembre 2005, une percée fulgurante dans les marchés europées   et sur les tables des gourmets , détrônant l’escargot de Bourgogne trop gras
-         Selon un directeur de l’Andi (17 mai 2006), entre 2002 et 2005, quelque 1 327 projets agricoles ont été déclarés à l’Agence nationale de développement de l’investissement .
         La part des Ide dans ces projets est de 4% .
Ces projets d’investissement qui ont coûté , au total, 57,4 milliards    de dinars, ont généré 20 000 emplois .
-         Les exportations algériennes de produits agricoles frais se limitent à quelque 25 millions de dollars à peine.
-         Uniquement lors de la dernière campagne, la production de 400 000 tonnes de dattes est restée non écoulée.
-         La population rurale est estimée à 13,3 millions à fin 2005 (12,1 en 1998)
-         Les opérations qui ont été menées contre les fléaux agricoles ont concerné le criquet marocain et sautériax, le criquet pèlerin, la punaise des céréales , les rongeurs, la moineau espagnol, le boufaroua du palmier , la blue togue (vecteur de la fièvre atarrhate du mouton)…30% du total de la production agricole estimée à 600 milliards de dinars sont perdus annuellement à cause de ces fléaux (Dg de l’Inpv, 20 juin 2006).
-         La surface irriguée grâce au système du goutte-à- goutte qui était de 5000 hectares en 1999 a grimpé en 2006 pour atteindre 157 000 ha.
-         La consommation de miel en Algérie est de l’ordre de 200 à 300 g/an/hbt
-         La flotille de pêche est composée de quelque 4000 bâteaux, dont 403 chalutiers, 836 sardiniers, 2731 petits métiers et 14 corailleurs
-         Le kg de corail brut a atteint le prix de 150 000 dinars sur le marché clandestin.
-         La « fièvre catarrhale du mouton » , réapparue en août 2006 (elle avait sévi en 2000 avec 22 types de virus) , est causé par un virus connu depuis le 19è siècle et elle fut dénommée Blue tongue en 1905.
-         Une pastèque géante de 24 kg est récoltée à Mostaganem
-         La récolte 2006 de Deglet nour commence le 10 octobre
-         200 tonnes de dattes d’une valeur de 178 millions de dinars (environ 2 millions d’euros) ont été exportées durant le premier semestre 2006 à partir de Biskra. La wilaya de Biskra produit annuellement 170 000 tonnes de dattes dont 90 000 de la variété Deglet nour
-         Le nombre d’abattoirs est inférieur à 270, soit même pas le 1/5 de ce qu’il faut.
 

-         La quantité d’insecticides utilisée dans la lutte anticaridienne en Afrique de l’Ouset est de près de 13 millions de litres , dont 4,5 millions en Algérie et 5,5 millions au Maroc.
-         L’Algérie consomme 5,2 kg de poissons par an alors que le seuil minimum recommandé par l’Oms est de 6,2 kg par hbt/an (24 kg auparavant)
-         L’Azlégreiu produit en moyenne 35 000 t/an d’huile d’olive et 80 000 t/an d’olive de table. Le pays importe annellement 350 000 t/an d’huile d’olive pour une consommation d’huile et graisse estimée à 400 000 t/an
-         L’Algérie consomme 50% de ses dépenses pour l’alimentation
-         95% des terres sont sujettes à l’ensablement en Alégrie et 50 millions d’ha au Sud du pays et 30 millions au Nord sont soumis au risque de la désertification.
-         La consommation nationale d’huile d’olive est estimée , en 204-2005, à 35,3 mille tones et elle atteindra , en 207, près de 46 000 tonnes et 49 000 tonnes en 2010-201
-         Entre 2002 et 2005, les services de l’Andi ont relevé aux niveau de leurs guichets uniques 1327 projets agricoles avec un montant de 57 468 milliards de dinars.. le nombre d’emplois créés dans le même cadre s’élève à 22 480 postes.
-         L’Algérien consommerait environ 18,1 kg de viande par an (le Marocain 25,5 kg et le Tunisien près de 19,5kg /an). La consommation eropéenne est de 19,5 kg/an.
-         Il y a plus de 13,4 millions de citoyens qui habitent des agglomérations rurales et dans les espaces épars. Ils étaient 12,1 millions en 1998.