Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Fêtes nationales légales

Date de création: 11-05-2008 12:34
Dernière mise à jour: 14-12-2014 18:50
Lu: 1109 fois


ADMINISTRATION - FETES - FETES NATIONALES LEGALES

C'est le 20 mars 2005 que l'Apn a adopté, à l'unanimité, le projet de loi 5-06, promulguée le 26 avril 2005, amendant la loi 63-278 du 26 juillet 1963 , définissant la liste des fêtes nationales légales. Ainsi, le 19 juin (1965), date du "réajustement révolutionnaire" opéré par Houari Boumediène contre Ahmed Benbella, est annulée "en vue de parachever le processus de réconciliation nationale et de s'adapter à l'évolution politique que connaît l'Algérie conformément aux principes du pluralisme politique consacrés par la Constitution".
Par ailleurs, le projet a maintenu l'appellation de la date du cinq (5 ) juillet "Fête de l'Indépendance", celle du premier (1) mai « Fête du travail" et celle du premier (1) novembre " Fête de la Révolution"....il y a , aussi, le Jour de l'an , le premier (1) janvier. Un journée chômée pour chaque fête 
La loi définissant la liste des fêtes nationales avait fait auparavant l'objet de deux amendements, le premier datant de 1966, instituant la journée du 19 juin comme fête légale, le deuxième, introduit en 1968, fixant la durée de l'Aid à deux jours au lieu d'un seul.
Les propositions d'introduire des amendements pour inclure le 8 mai 1945, le 24 février, le 22 mars 1963, et le 12 janvier dans la liste des fêtes nationales légales n'ont pas été adoptées.

Il y a , aussi, des Journées nationales (journée de la femme, journée du moudjahid, journée du chahid, journée de l’étudiant, journée de la police, journée de la liberté de la presse,  journée ….) qui ne sont pas fériées…Tout au plus, on « libère » les personnes concernées durant une demie- journée comme pour les femmes mais cela n’est pas officiel (Voir liste en construction dans une ficeh à part).