Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Infos' diverses 2005

Date de création: 14-09-2012 09:15
Dernière mise à jour: 14-09-2012 09:23
Lu: 464 fois


ENVIRONNEMENT - INFOS' DIVERSES - INFOS' DIVERSES 2005

- Jijel a connu , dans la nuit du 21 au 22 août 1856 (22h) un tremblement de terre (magnitude de 7 sur l'échelle de Richter) suivi d'un raz-de-marée (ou mini-tsunami) qui a complètement détruit la cité. L'épicentre du séisme était situé en mer , à quelques kilomètres au nord de la ville
- Il y a près de 7 milliards d'oiseaux qui traversent annuellement la Méditerranée du nord au sud et vice versa (3 en automne venant du nord, et 2 en hiver venant du sud au nord tandis que 2 milliards meurent en cours de route)
- Selon la Gendarmerie nationale, au mercredi 2 février, 122 agglomérations réparties à travers 8 wilayas du pays se trouvaient toujours isolées par la neige: Jijel (27), Mila (10), Tizi Ouzou (69), Bouira (3), Skikda (1), Bejaia (2), Sétif (2), Guelma (1)
- Il existe , à Alger, en février 2005, 230 petites et moyennes entreprises potentiellement polluantes et à risques
- Il y a, à la fin 2004, le long des régions côtières algériennes, 60 établissements et installations industriels à risques majeurs (risque d'explosion à hauteur de 43 % alors que les incendies et les fuites toxiques représentent respectivement 41% et 16%)
- La Fondation Déserts du monde siège en tant que membre observateur au sein des Nations unies depuis début 2005
- En 2004, 69 personnes sont mortes suite à des piqûres scorpioniques. Ouargla est la wilaya la plus touchée (12 décès)
- La wilaya d'Alger occupe 5056 employés sur la voie publique dont 3 200 affiliés à Netcom
- 300 points noirs sont recensés à Alger dont les talus génèrent plus de 120 000 tonnes d'ordures ramassées par Netcom (120 bennes tasseuses)
- 200 unités industrielles contribuent , en 2005, à la pollution d'Oued El Harrach à Alger. Les résultats des analyses de l'eau effectuées par l'Onedd et le Jica japonais ont identifiées du plomb, du chlore, du chrome, du zinc et…..du mercure. La mauvaise qualité de l'eau de l'oued dépasse de 400 fois les normes établies par l'Oms
- Alger est l'une des villes les plus polluées du monde. On compte 500 à 1000 tonnes de plomb d'essence déversées quotidiennement sur la Capitale


- Une soixantaine d'établissements industriels en Algérie sont classés à haut risque (en 2004), dont celui de l'incendie représente 41%, l'explosion 41% et la toxicité 16% (selon le Mate)
- L'Algérie produit , chaque année, 8,5 millions de tonnes de déchets municipaux
- Il existe 2 000 à 3 000 décharges sauvages parmi lesquelles 350 au niveau de 40 grandes villes du pays
- Le budget de fonctionnement d'un centre d'enfouissement technique est estimé à 40 et 50 millions de dinars/an
- 800 milliards de cts ont été consacrés au terme de l'année 2004 pour gérer le problème des déchets. 35 centres créés sur 50 programmés
- En 2002, 1 million de pneux usagés ont atteri dans les décharges publiques (385 000 en 1990)
- L'arachnide (scorpion) a "piqué" 4 437 personnes .Ouargla est en première position sur la liste nationale des décès dus au scorpionisme
- .Il y a 50 micro-secousses enregistrées chaque mois par le Craag
- Sur les 14 risques naturels recensés dans le monde, 10 concernent l'Algérie
- 62% des plages de la Capitale et 25% des plages du pays sont polluées et interdites à la baignade (été 2005), selon le ministère de la Santé
- Les habitants de Annaba produisent , selon une enquête d'évaluation de l'Apc, en mai-juin 2005, 80 000 tonnes de déchets ménagers/an , soit 267 kg par habitant. Le coût, en collecte et en transport, d'une tonne de déchet s'élève à 3500 dinars
- Les hôpitaux algériens génèrent 22 000 tonnes de déchets annuellement . Ils possèdent 250 unités d'incinération , ce qui est loin d'être insuffisant
- Les îles Habibas , situées à une quinzaine de km des côtes oranaises et "réserve protégée" depuis 2003, abritent un des plus anciens phares de la région, et un patrimoine faunistique fort d'espèces marines rares.
- Selon le comité Tell-Bahr national (20-6-2005), en 1999, 1638 nappes d'hydrocarbures ont été détectées par satellite. Cela représente 150 000 tonnes de pétrole brut, soit deux fois le volume déversé lors du naufrage du Prestige en Galice (Espagne)
- Netcom (Alger) "ramasse" à Alger (28 communes et une population sédentaire de 2 millions d'ha), 1 700 tonnes de déchets par jour et près de 700 000 tonnes/an
- Le parc Oubeira d'El Kala (El Tarf) , étendue d'eau de 2200 ha, permet une pêche annuelle de 70 tonnes de poissons
- Dès le début de la saison estivale, les méduses ont envahi les eaux du rivage de la côte Centre du pays . Il s'agit de deux espèces, les "Aurelia" de couleur violacée et les "Vellela" de couleur brunâtre pas dangereuses pour l'homme , contrairement à la "Cubo méduse " du Japon.. Elles provoquent cependant une réaction urticaire, voire un état de stress avec difficulté de respiration et ralentissement du rythme cardiaque. La méduse est composée de 90% d'eau.
- Il y a 600 transformateurs à askarel recensés à l'échelle nationale…."un véritables danger écologique".
- Plus de 20 800 ha de végétation dont 11 757 ha de forêts ont été dévastés par les incendies entre le 1er juin et le 12 août 2005.
- Selon une Association (Anpep de Annaba), Mittal Steel est annuellement à l'origine du rejet de 36 000 t de poussière de limaille de fer, de 3 millions de mètres cubes d'huile usagée, 250 000 kg de graisse et 6700 m3 d'eau polluée.
- Il existe , en Algérie, 12 parcs nationaux, 4 réserves naturelles, 4 réserves cynégétiques et 8 aires protégées. Le premier parc créé a été celui du Tassili en 1972. Le premier parc marin est celui es îles Habibas.
- Le dernier lion de l'atlas a été tué en 1893 dans les Aurès et la dernière panthère en 1958 dans la wilaya de Bejaia.


-La ville d'Alger compte , en 2005, quelque 10 000 rues avec 30 000 arbres…..alors qu'il en faut 100 000 soit un déficit de 70 000 arbres.
- Plus de 1 600 personnes ont été piquées par les scorpions dont 4 en sont décédées (des enfants âgés de 10 à 13 ans résidant dans des habitations précaires d'El Menea) durant la période allant du 1er janvier 2005 au 15 août 2005.
- 15 millions de sachets plastiques sont utilisés quotidiennement , soit près de 5 milliards d'unités par an
- Il y a 336 espèces d'oiseaux répertoriées en Algérie dont 107 sont protégées.
- Les coûts de la dégradation de l'environnement en Algérie s'élèvent à plus de 850 millions de dollars par an , soit 0,8% du Produit intérieur brut (Pib), selon une étude de la banque mondiale en collaboration avec le Mate. Ils sont appelés à doubler " si aucune stratégie d'assainissement n'est pas tracée d'ici à l'année 2015" (Alger, lundi 21 novembre 2005).
- 5,5 milliards de sachets plastiques sont produits annuellement en Algérie
- Il y a 600 producteurs déclarés de sachets plastique