Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Infos' diverses 2007

Date de création: 14-09-2012 08:55
Dernière mise à jour: 14-09-2012 09:01
Lu: 410 fois


ENERGIE - INFOS' DIVERSES - INFOS' DIVERSES 2007

- L’Algérie a figuré , selon une fiche de synthèse de l’ambassade de France , en 2005, au 6è rang des fournisseurs de la France en pétrole brut en assurant 6,1% de ses approvisionnnements. La même année , l’Algérie a égamlement été son 4è fournisseur en gaz naturel avec 16% des approvisionnements français derrière la Norvège , la Russsie et les Pays-Bas. La France est destinataire d’environ 40% des exportations de Gnl algérien
- Il ya eu plus de 50 découvertes d’hydrocarbures depuis 2002 dont 17 effectuées en 2006.Schlumberger , le groupe para-pétrolier mondial (70 000 employés dans 24 pays) emploie 780 ingénieurs algériens dont 226 à l’étranger
- Dans son plan de développement à moyen terme 2006-2010 le groupe Sonatrach s’est donné comme objectif de tirer de ses activités à l’étranger environ 30% de sa production, d’ici à 2010, en privilégiant notamment les zones pétrolières d’Afrique.
- 10 000 cadres parmi les majors de promotion des universités du pays seront recrutés par la SONELGAZ durant les 3 prochaines années
- Il existe actuellement entre 30 et 50 sites d’exploitations minières qui présentent un danger réel sur l’environement mais à des degrés différents (ex : site mercuriel de Azzaba). En 2006, la police des mines a effectué 4 513 visites de prospection et de reconnaissance contre 2 290 en 2005.Mais, si des infractions ont été relevées , aucune sanction n’a cependant été prise.
- Le groupe SONATRACH a réalisé , au premier trimestre 2007, un chiffre d’affaires de quelque 13 milliards de diollars.
- L ‘Algérie a été le sixième fournisseur de pétrole des Etats-Unis en 2006 , selon l’American Petroleum Institute. Sur une production de 1,4 million de barils/jour, 650 000 sont exportés quotidienneemnt vers les Etats-Unis, ce qui représente 5,3% des importations américaines en or noir.

- Le taux de perte de l’énergie électrique dû au phénomène de « piratage » est estimé à 20% des quantités commercialisées par SONELGAZ dans la wilaya d’Oran.Ce taux représente le triple des normes admises entre 7 et 8%. Il constitue un manque à gagner de l’ordre de 2 à 3 milliards de dinars annuellement
- Le groupe SONATRACH , présent dans une dizaine de pays, emploie plus de 100 000 personnes dont 40 000 dans des métiers de base, et le niveau d’investissements a presque doublé passant de 24 à près de 46 milliards de dollars entre 2005 et 2007
- Mi-2007, le prix du gasoil à la pompe (13,70 dinars/litre) équivaut à peu près à la moitié du prix des essences , et ne représente que le tiers environ des prix internatioanux de ce carburant (environ 35Da/l) …..selon le ministre de l’Energie (samedi 7 juillet 2007)


- Il y a, en 2007, 14 opérateurs (dans le conditionnement du GPL) privés regroupant environ 252 000  bouteilles , alors que 1 million de bouteilles par opérateur sont nécessaires pour garantir une bonne rotation
- A partir de 2020, l’Algérie passera à un niveau de production avoisinant les 30 millions de tonnes de phosphate/an.
- En 2006, le taux d’électrification a atteint le seuil de 97%…difficile à dépasser en raison du caractère éparpillé du reste des localités situées en zones inaccessibles. Pour le gaz, le taux de pénétration est de 38% et il est prévu de le « monter » à 57% dans les trois années à venir. A noter que18 villages isolés du sud du pays sont alimentés par le solaire photovoltaique.
- Avec192 milliards de dinars de chiffre d’affaires à la clôture de 2006, Naftal, filiale à 100% du groupe pétrolier Sonatrach, a enregistré une croissance de 6%.