Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Infos' diverses 2005

Date de création: 02-09-2012 12:22
Dernière mise à jour: 23-09-2012 18:46
Lu: 439 fois


SANTE - INFOS' DIVERSES - INFOS' DIVERSES 2005

- Le coût du traitement du Sida s'élève à environ 15 000 euros par personne et par an , soit 150 millions de centimes en Algérie par patient
- L'hôpital Mustapha accueille une moyenne de 500 malades /jour et  38% des malades hospitalisés viennent de l'intérieur du pays

- Saidal couvre près de 42% du marché national et exporte 3,5% de sa production
- 60% des personnes hospitalisées au Chu de Beni Messous viennent de l'intérieur du pays
- Il y a 148 000 cas de non-voyance enregistrés selon les autorités concernées (222 000 selon l'Organisation nationale des non -voyants )
- La population des malades mentaux est estimée  (enquête de 2002) à 150 000 patients (prévalence de 0,5% par rapport à la population globale). Il existe 4 624 lits d'hospitalisation et 632 psychiatres dont 172 exerçant dans les hôpitaux publics.
- Il y a 188 centres intermédiaires de santé mentale et 52 cellules d'écoute et de prise en charge psychologique des victimes de la violence (en 2002). 7445 consultations ont été dispensées aux malades en post-cure, 67122 ont bénéficié d'une délivrance de médicaments et 9811 consultations ont concerné les enfants souffrants de troubles mentaux
- Chaque année, 30 000 nouveaux cas de cancer sont enregistrés  ainsi que 20 000 décès , ce qui est l'une des plus importantes causes de mortalité
- 320 000 cas d'hépatite C sont recensés en Algérie
- 60 000 personnes sont victimes chaque année de morsures d'animaux causant la mort de 20 à 30 personnes (le prix du vaccin antirabique fabriqué localement est de 1000 dinars tandis que le vaccin importé est vendu à 500 dinars)
- Il y aurait , selon le Dg de l'Ands (14 mars 2005), 586 648 handicapés , alors que  certains (Dr Bourkiche) estiment la population à 1 700 000
- 20 000 cas de tuberculose sont enregistrés chaque année par les 196 cellules de contrôle réparties à travers le territoire national
- Saidal couvre 42% du marché du médicament. Elle produit 130 millions d'unités-vente (65% du marché sont couverts par les antibiotiques)
- Il y a 600 000 à 800 000 sujets diabétiques en Algérie
- 155 produits de Saidal sont disponibles (début 2005) sur le marché
- En 2005, il y avait 150 importateurs grossistes de médicaments (45 en 2002)….dont 60% sont concentrés dans la wilaya d'Alger
- Quelque 5299 pharmacies ,dont 4305 (statistiques de 2002) de statut privé ,commercialisent 4500 produits étrangers
- Alger compte ,à elle seule, 12% d'asthmatiques. Par contre, Illizi n'en compte que 0,5%
- On dénombre 2000 décès /an parmi les asthmatiques . Ces décès sont dus à l'abus des médicaments ,les erreurs thérapeutiques, la mauvaise prise en charge , la mauvaise éducation sanitaire du malade et la pauvreté
- Depuis l'introduction de la technique de la chirurgie laparoscopique en Algérie, à fin avril 2005 il y eut 25 000 interventions , toutes pathologies confondues (138 chirurgiens formés depuis 1997 à travers 30 wilayas du Centre , de l 'Est et de l'Ouest du pays et près de 300 infirmiers ont suivi la formation)
- L'Algérie consacre 8% du budget de l'Etat au secteur public de la santé  (Canada: 2%, France:6% et Etats-Unis: 15%)
- L'asthme tue 200 personnes entre 15 et 25 ans chaque année
- Les Instituts américains de la santé emploient 27 000 personnes et 6000 chercheurs dont 139 d'origine nord-africaine (9 algériens)

- Il y aurait entre 10 et 12 millions de personnes atteintes de rhumatismes , tous types confondus en Algérie (selon la Laar, 11 mai 2005)….la polyarthrite rhumatoide concerne , à elle seule, entre 600 000 et un million d'individus
- Près de 4% de la population algérienne sont concernés par la prévalence de l'hypertension et des maladies cardiovasculaires (Enquête du Pap-Fam, 2002)
- L'Algérie compte près de 14 948 décès (en 2002), dûs aux maladies cardio-vasculaires et ces maladies touchent 7 personnes pour 1000 habitants
- D'ici la fin 2005, seuls les médicaments de type générique seront remboursés par la Cnas
- La facture de remboursement de médicament a atteint 40 milliards de dinars en 2004 (33,3 en 2003)
- Les infections nosocomiales représentent une moyenne de 25% , soit un malade sur quatre qui la contracte en milieu hospitalier
- La Cecomed (Algérie) procède chaque année au contrôle de 25 000 lots de médicaments , contenant 30 000 à 40 000 unités, à raison de 10 000 dinars à 20 000 dinars le lot. La prise en charge finançière est assurée par l'Etat. En 1995, on a enregistré 6% de rejets mais ,en 2005, ce taux est de 0,01%
- Selon le représentant de l'Unicef (1er juin 2005), en Algérie, 25 000 nourrissons décèdent annuellement sur un ensemble de 724 000 naissances…Et, un enfant sur 10 , soit 72 000 sur les 724 000 naissent ,chaque année, handicapés.
- D'ici à 2010, 400 000 cas de Dlma (Dégénerescence maculaire liée à l'âge) seront recensés eu égard au vieillissement de la population. 600 000 cas sont attendus en 2020 d'où la nécessité d'un dignostic précoce
- Le nombre de diabétiques à travers le monde est évalué à 300 millions à travers le monde, en 2005, dont 11 millions d'Algériens
- 300 000 donneurs de sang ont été recensés en 2005 (150 000 en 1995). Et, il y a 152 centres de transfusion sanguine dirigés par 135 médecins
- En 2005, 9000 sages-femmes exercent au niveau national
- 8% des malades hospitalisés à l'hôpital Mustapha Bacha ont une infection nocosomiale (enquête de juin 2005)
- A juin 2005, 41 cadavres non  identifiés étaient "oubliés" depuis plus d'une année dans la morgue du Chu d'Oran (selon le Dg , Conférence de presse du 19 juin 2005)
- Selon le Pr Sanhadji Kamel , chercheur en immunologie (Liberté, 23 août 2005), le nombre de contaminés par le Vih en Algérie, est de 15 000 à 16 000 (Chiffres Onu-Sida et Oms). 17 000 cas sont  déclarés au Maroc.
- Chaque année , 70 000 à 75 000 personnes meurent de pathologies cardiovasculaires (sur 300 000 décès: 1% de la population), selon le Pr Bougherbal (Septembre 2005).
- Le Chu Mustapha Bacha d'Alger regroupe 4828 employés dont 624 résidents. Il reçoit 200 patients par jour.
- En août 2005, il existe (rait) 400 femmes spécialistes concernées par le service civil et qui refuse (raie)nt d'aller exercer au sud du pays.

 - Selon le ministre de la santé , 250 000 algériens sont atteints du cancer et 30 000 autres sont annuellement enregistrés comme patients touchés par le cancer à différents stades
- La prise en charge quotidienne d'un malade du rein revient à près de 7000 dinars la séance (d'hémodialyse), soit plus de 90 millions de cts annuellement, et une greffe rénale revient à environ 200 millions de centimes.

- La grippe aviaire est une maladie qui a été identifiée pour la première fois en Italie il y a plus de 100 ans.
- Le montant de la facture d'achat de médicaments pour l'année 2004 est estimé à 700 millions d'euros.
- Il y a plus de 70 importateurs de médicaments.
- La convention –cadre pour la lutte anti-tabac est le premier traité initié par l'Assemblée   mondiale de la Santé, l'organe décisionnel suprême de l'Oms. Les négociations ont débuté en octobre 1999 et ont été conclues le 1er mars 2003. La Cclat a été adoptée à l'unanimité lors de la 56ème assemblée mondiale le 21 mai 2003. Elle est entrée en vigueur le 28 février 2005, et, en novembre 2005, 76 pays l'ont ratifiée dont 12 appartiennent à l'Afrique. L'Algérie ne l'a pas encore ratifiée
- En 2005, 34 nouveaux cas de Sida et 147 autres de séropositifs ont été enregistrés , ce qui porte  (à fin octobre 2005) le nombre de personnes atteintes à 676 cas et celui des séropositifs à 1868.
- En 2005, les seules dépenses en médicaments s'élèvent à 47,5 milliards de dinars (Selon le Dg de la Cnas, 12 novembre 2005)
- Le 1er cas de Sida a été enregistré en 1985
- 685 milliards de centimes sont annuellement déboursés par l'Etat pour le suivi et le traitement de 8000 patients atteints de néphropathie grave , dont l'état de santé nécessite une prise en charge en soins intensifs du dialysé. Il y a 3000 patients par an et dont 25% décèdent de complications graves.
- Il y a 48 cliniques privées d'hémodialyse (sur un total de 150 centres)
- L'Algérie enregistre 1,5 million de diabétiques de type 2, dont 10% dépendent de l'insuline et plus d'un million de personnes atteintes de dibète ignorent leur maladie.
- Il y a 300 000 personnes épileptiques en Algérie
- Plus de 5000 personnes souffrent , en Algérie, de la sclérose en plaques.
- Selon le ministre de la Santé (Lundi 12 décembre 2005), il y a de 1985 au 30 septembre 2005, 676 cas de Sida et 1868 cas de séropositifs. En matière de trithérapie, introduite en 1998, la prise en charge concerne 400 sidéens et cela a permis de baisser la mortalité moyenne de 100% en 1996 à 10% aujourd'hui. Le coût de la tripthérapie par personne et par an s'élève à 450 000 dinars en 2005 (1 million de dinars en 1998). Quant au coût des médicaments  anti-rétroviraux  dispensés aux 400 malades , il est de 180 millions de cts.
- 12 300 femmes sont, à fin 2005, atteintes du cancer du sein et 41 000 du cancer de l'utérus
- Il y a à travers les 48 wilayas du pays 83 centres spécialisés dans le frottis servico-utérin.
- Depuis 1985 et à fin 2005, 48 enfants ont été infectés par le Vih/Sida, dont 27 sont morts et 15 autres étaient (en décembre) sous traitement
- Selon l'Aapf , le nombre de personnes porteuses du Vih/Sida est de 20 000 fin 2005. Et, selon le ministère de la Santé , en 2005, 147 cas de séropositivité ont été recensés.
- Quelque 30 000 bébés naissent avec le strabisme en Algérie et entre 4 et 8% d'autres risquent de l'attraper un mois après leur naissance . Il y a près de 2 millions de strabiques
- En 2005, 1500 à 2000 malades attendent une greffe de la cornée.
- L'Algérie enregistre 9,5 cas pour 100 000 habitants atteints de cancer invasif en 2003, alors que dans le monde sont diagnostiqués chaque année 500 000 nouveaux cas et quelque 300 000 femmes en meurent .