Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Enquête emploi Ons 2010

Date de création: 12-08-2012 09:48
Dernière mise à jour: 12-08-2012 09:48
Lu: 364 fois


TRAVAIL - ETUDES ET ANALYSES - ENQUETE EMPLOI O.N.S 2010

(Enquête emploi 2010 réalisée par l'ONS auprès d'un échantillon de 14 592 ménages répartis sur tout le territoire national et se référant à la dernière semaine de septembre 2010. Extraits)

Le secteur privé absorbe 65,6% (près de deux tiers) de la main d'oeuvre totale , soit un effectif de 6 390 000 occupés (dont 799 000 femmes).

Population occupée du moment : 9 735 000 personnes

Les femmes  représentent 15,1% soit un effctif de 1 474 000 personnes

Près de deux occupés sur trois sont des salariés ( avec une légère dominance du salariat non permanent, contrairement à ce qui a été observé par le passé, les salariés non permabnets constituent 33,4% de l'emploi total contre 32,9% pour les salariés permanents).

L'emploi indépendant touche un occupé sur quatre

L'emploi féminin se distingue par une plus forte présence de salariées permanentes (35,9%) et d'indépendantes (29,2%) et de salariées non permanentes (25%

Le taux d'emploi , le rapport entre la populatioon occupée et la population en âge de travailler (âgée de 15 ans et plus) est estimé à 37,6% (63,3% chez les hommes et 11,5% chez les hommes). Les services non marchands occupent une personne sur 4, le BTP 22,5%, suivi par le commerce (17,1%) et l'agriculture (12,6%).....Chez les femmes , on assiste à une concentration des emplois essentiellement dans le secteur des services non marchands qui absorbe plus de la moitié de l'emploi féminin (54,2%) et celui des industries manufacturières (27,1% des emplois féminins total) . Plus d'une femme sur cinq occupe une profession intellectuelle et scientifique (21,2%) alors que cette part n'est que de 5,5% auprès des hommes.

En revanche , l'accès aux professions de directeur, de cadre dirigeant et de gérant est relativement moins important auprès des femmes (1,4% de l'emploi féminin total contre 3,3% auprès des hommes)

Un occupé sur deux a déclaré ne pas être affilié au réguime de la QSécurité sociale (50,1%), soit un effectif toptal de 4 879 000 occupés....Cela affecte l'ensemble des secteurs (76,4% de l'emploi total dans le secteur privé, soir trois-quarts)

Population en sous-emploi par rapport au temps de travail: 1 844 1000 occupées en septembre 2010 (1 408 000 hommes et 436 000 femmes) , soit un taux de sous-emploi de 18,9%. Plus présent en milieu rural, le sous-emploi semble affecter davantage les femmes que les hommes, les populations les moins instruites et celles qui ne sont pas pourvues de diplômes

Selon l'âge, le sous-emploi est plus présnet auprès des jeunes:; il topuche un jeune sur troisa^gées entre 15 et 19 ans, et un jeune sur quatre a^gés de 20 à 24 ans.

SElon la situation dans la profession, le taux de sous-emploi atteint 38,2% des aides familiaux, 26,5% de l'emploi indépendant et 23,9% des salariés non permanets . Les secteurs les plus affectés sont l'agriculture (25,6%), le BTP (24,6%) et l'industrie (20,6%)....Le phénomène touche particulièrement les occupés non affiliés au régime de la Sécurité sociale (28%)

Note: A septembre 2010,, le taux de chômage atteint 10% :  10,6% en milieu urbain et 8,7% en milieu rural (1 076 000 personnes au total sont 32,3% de femmes)

-Le taux de chômge des hommes s'établit à 8,1% et il atteint 19,1% chez les femmes. Il affecte surtout les jeunes: 21,,5% chez les 16-24 ans, soirt plus d'un jeune qur quatre (18,6% chez les hommes et 37,4% chez les femmes)

Le chômage touche davantage les universitaires , et plus particulièrement les diplômés; alors que le taux de chômage s'établit à 7,3% auprès de la population n'ayant aucun diplôme, il est de 12,5% auprès des diplômés des instituts et écoles de formation professionnelle. Il atteint 21,4% auprès des diplômés de l'enseignement supérieur, soit un diplômé sur cinq (11% chez les hommes et 33,6% chez les femmes).

Le  chômage de longue durée  (chômge depuis un an et plus)  touche près des deux tiers des chômeurs ;  66,2% des hommes et 60,6% des femmes.