Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Intermédiation bancaire 2011

Date de création: 12-08-2012 07:55
Dernière mise à jour: 12-08-2012 07:56
Lu: 413 fois


FINANCES - BANQUE - INTERMEDIATION  BANCAIRE 2011

Selon un rapport sur l'intermédiation bancaire (juillet 2012) de la Banque d'Algérie "les indicateurs fondamentaux se sont sensiblement améliorés au regard du nombre de comptes ouverts par les banques et els chèques postaux".

Le nombre de comptes dépassait les 24,1 millions en 2011 dont 9,01 millions bancaires et 15,1 millions pour les CCP , soit une croissance de 8,5%.

Les six banques publiques dont la CNEP sont plus impotantes  de par le nombre d'agences créées.

A fin 2011, il y a 1 083 agences pour le secteur public et 343 pour le privé dont le réseau est constitué de 14 banques agréées.

Le secteur public est dominant dans l'intermédiation financière quoique le rythme d'implantation des agences privées s'accélère lui aussi.

Le rapport indique que "la progression de leur activité contribue au développement de la concurrence"

Quant aun nombre total d'agences, pour les deux catégories, il est passé de 1 367 en 2010 à 1 426 en 2011.

L'Algérie compte ainsi, à travers cette progression, une (1) agence pour 25 700 habitants contre une (1) agence  pour 26 300 il y a une année.

Il faut ajouter à ce chiffre le réseau de guichets constituté par les CCP, le Centre des chèques postaux, qui est  "plus dense", puisqu'il est constitué de 3 453 en 2011 contre 3 375 en 2010.

Niveau de bancarisation, pour ce qui concerne les comptes ouverts :  au total (banques et CCP),  on compte aujourd'hui 2 , 6 comptes par personnes en âge de travailler contre 2,5 en 2010