Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Air Algérie - Situation générale

Date de création: 25-07-2012 11:05
Dernière mise à jour: 19-08-2014 11:11
Lu: 559 fois


TRANSPORTS - AVIATION - AIR ALGERIE - SITUATION GENERALE

(Extraits d'une conférence de presse du PDG d'Air Algérie, Abdelwahid Bouabdallah, mercredi 17 juin 2009)

- Chiffre d'affaires 2008: 54,4 milliards de dinars, en hausse de 10% par rapport à l'année 2007

- 3,2 millions de voyageurs en 2008, dont 1,8 million sur les lignes internationales (+9% par rapport à 2007)

- Les principales destinations  ont connu un rebond et sur le réseau France , l'accroisesement a été de 2% en 2008, en dépit de la forte concurrence exercée par les compagnies étrangères. Ceci a permis d'acheter deux ATR (70 places) acquis auprès de l'ex-Khalifa Airways et de lancer les travaux du furtur siège (Dar El Beida).

- Bénéfices 2008: 210 millions de dinars

- Horizon 2014: Prendre en charge quelque 6 millions de voyageurs.

- Emplois: 8 800 personnes

- Destinations: 70

- Appareils: 30 (40 auparavant)

- Ouverture de nouvelles lignes: ....Alger-New Yok et Alger-Téhéran prochainement

- Plan de développement: de 100 milliards de dinars permettant d'acquérir 7 appareils moyen courrier de 150 places chacun et 4 avions régionaux de 70 sièges.

(Extraits d'une conférence de presse du PDG d'Air Algérie au Forum d'El Bilad , Abdelwahid Bouabdallah, mercredi 17 mars 2010)

- Le réseau d'Air Algérie  a connu un bond de 10% en 2009 comparé à 2008, avec quelque 3,7 millions de passagers transportés.

-Le réseau domestique a aussi connu une augmentation du nombre de voyageurs passé de 1,3 million de personnes en 2008 à 1,5 million en 2009, soit une hausse de 12%.

- Le chiffre d'affaires a augmenté de 6% en 2009, soit 58 milliards de dinars contree 54 milliards de dinars en 2008.

- Les dettes de l'entreprise ont été ramenées de 48 milliards de dinars en 2007 à 26 milliards en 2009.

- Gains engrangés lors de l'opération Hadj 2010 : 2 millions d'euros en 2009

- Programme de modernisation du parc: coût de 580 millions de dollars (acquisition de 11 nouveaux avions  )

(Extraits d'une conférence de presse du (nouveau) PDG d'Air Algérie, Mohamed salah Boultif, samedi 22 octobre 2011)

Situation financière alarmante: les résultats d'exploitation sur les cinq dernières années ont baissé de 71%.

Taux de remplissage des avions "relativement bas" sur la plupart des lignes

Ponctualité des vols et qualité des services tant au sol qu'à bord "dégradées"

Si les produits ont augmenté de 25% en cinq ans, les charges ont augmenté de 31%. Les charges ont augmenté bien plus vite que les recettes

Fléchisement du trafic sur les lignes régulières

La croissance du marché global  (+10% de progression annuelle) a profité "quasi-exclusivement aux compagnies étrangères concurrentes"

Selon un responsable de la divison commerciale : le nombre de passagers transportés par Air Algérie a augmenté de 12% sur les ligens internationales et baissé de 2,75% sur les lignes inétrieures durant les 9 premiers mois de 2011

(Extraits d'une déclaration à l'APS lors d'un séminaire sur le transport aérien dans le monde , tenu à Alger,  du  PDG d'Air Algérie, Mohamed Salah Boultif, dimanche 22 janvier 2012

Air Algérie a réalisé un chiffre d'affaires en 2011 d'envion 56 miliards de dinars , en légère hausse par rapport à 2010 qui était de 55 milliards de dinars (2009 : 58 milliards de dinars)

Air Algérie a enregistré 3,6 millions de passagers, avec une hausse par rapport à 2010 : +10% sur les lignes internationales et une stagnation du nombre de clients sur les dessertes domestiques.

Des études sontb lancées (en 2011) en vue de conquérir de nouveaux marchés , notamment en Asie

Air Algérie veut aller vers des alliances internationales (selon le SG de la compagnie, surtout dans le trafic de "6è liberté " c'est-à-dire le trafic de marchandises)

 

(Extraits d'un point de presse    du  PDG d'Air Algérie, Mohamed Salah Boultif, samedi 30 juin 2012, à la fin des travaux de la Conférence annuelle  de la compagnie, Alger)

Résultats très encourageants au cours des trois premiers mois de l'année 2012 : augmentation des recettes de plus de 7,6%,  de la part de marché , de 50,02%, du coefficient de remplissage de plus de 3%. Augmenation du trafic à l'international de plus 6,31% et sur le réseau intérieur de plus 17,11%  

Taux de ponctualité moyen en mai 2012: 75% (pour des prévisions de 70%)

Lancement d'un plan de développement à moyen terme sur la période 2012-2016 doté d'un budget de 60 milliards de DA , dont 26 proviennent de financements externes et le reste sur fonds propres

Prévisions d'achat de trois avions d'une capacité de 150 places chacun et de deux avions -cargos pour le transport de marchandises, ainsi que le renouvellement de trois appareils de type Boeing 767 , actuellement en activité (budget de 45 milliards de DA)

Lancement d'un vol quotidien Alger-Montréal en 2013

(Extraits du rapport de l'American Business Insider 2013 .Top 20 des  compagnies aériennes avec lesquelles il ne fait pas bon voyager en classe économique . Extraits)

Air Algérie  (note de 50 sur 100) est 20 è  devancée par Ryanair, compagnie à bas coût  (18è), Royal Air Maroc (14è)...........La compagnie avec laquelle il fait le moins bon voyager en classe économique est Turkmenistan Airlines. Pour ce qui copncerne Air Algérie , la compagnie occupe un rang raisonnable grâce aux notes des passagers (60/100) mais la note de Skytrax concernat les options de divertissement  à bord, la propreté des cabines ou la disponibilité du personnel pour répondre aux questions et aux attentes des passagers, l'a fait entrer dans ce classement des 20 pires compagnies en classe économique  

- En juin 2013, selon le site internet (australien,  spécialisé dans l'aviation)  Airlineratings, Air Algérie avait obtenu la note de 5 sur 7 en matière de système de sécurité (137 compagnies étudiées)...................et un autre classemnt (JACDEC) avait classé les 60 meilleures compagnes .....Air France est 41è.........Finnair est 1ère...........et Air Algérie n'est pas classée

(Extraits d'une conférence  de presse    du  PDG d'Air Algérie, Mohamed Salah Boultif, samedi 14 décembre 2013 , au Forum Economie d'El Moudjahid , Alger)

" Le futur achat sera constitué de 8 avions de 150 places, 3 gros porteurs de 250 places (pour remplacer 3 Boeing 767 livrés en 1990), 3 autres de 70 places et 2 appareils cargo d’une capacité de 12 à 18 tonnes.

Les noms des constructeurs aéronautiques auprès desquels la compagnie nationale aérienne Air Algérie a fait ses commandes pour l’acquisition de 16 nouveaux appareils devraient être connus d’ici fin décembre. C’est ce qu’a annoncé Mohamed Salah Boultif, PDG d’Air Algérie, samedi 14 décembre 2013  au forum d’El Moudjahid, à Alger. «C’est une acquisition qui entre dans le cadre du nouveau plan de développement 2013-2017 et qui portera la flotte à 58 avions. Nous sommes à la phase finale des négociations et le nom du constructeur retenu sera connu dans les quelques jours à venir», a indiqué M. Boultif.

Les 16 nouveaux aéronefs, d’un coût de 60 milliards de dinars, seront réceptionnés sur une échéance s’étalant de 2014 à 2017, période durant laquelle «Air Algérie aura à recruter et former, entre autres personnels, 200 nouveaux pilotes», a précisé encore le même responsable. Cette nouvelle acquisition sera constituée de 8 avions de 150 places, 3 gros porteurs de 250 places pour remplacer 3 Boeing 767 livrés en 1990, 3 autres de 70 places et 2 appareils cargo d’une capacité de 12 à 18 tonnes. Elle renforcera ainsi la flotte déjà existante mais, surtout, «contribuera grandement aux opérations de développement lancées par la compagnie en vue d’améliorer ses prestations, la qualité de ses services et de conforter sa position à l’international, parmi les autres compagnies aériennes», a indiqué M. Boultif.

L’ancien patron de Tassili Airlines a indiqué à ce propos que c’est aussi un moyen de se positionner sur des réseaux porteurs comme ceux de l’Afrique ou du Moyen-Orient, «surtout si les autorités publiques accèdent à la demande d’Air Algérie qui veut que la nouvelle aérogare de l’aéroport d’Alger, dont les travaux démarreront courant 2014, lui soit exclusivement dédiée pour en faire son principal hub ou plateforme de développement».

 L’invité du forum d’El Moudjahid est revenu, par ailleurs, sur les indicateurs de performance de la compagnie en précisant que son chiffre d’affaire est en constante évolution : en 2011 il était de 57 milliards de dinars, de 65,6 milliards en 2012 et, à titre prévisionnel, de 67 milliards en 2013. Sur le réseau domestique, l’évolution du trafic aérien est de 5% annuellement avec une moyenne de 1,5 million de passagers"

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La compagnie nationale de transport aérien Air Algérie a enregistré, en 2013, un résultat financier excédentaire avec un chiffre d’affaires de 67 milliards de dinars, en hausse d’un peu plus de 2% par rapport à celui de 2012 qui était de 65,6 milliards de dinars. Le nombre de passagers transportés a atteint 4,8 millions en 2013, contre 4,4 millions en 2012 et 3,6 millions passagers en 2011.

Pas moins de 170 vols internationaux supplémentaires ont été réalisés en 2013. Le transporteur public, qui reçoit des subventions de l’Etat, enregistre des résultats nets bénéficiaires sur ces derniers exercices. La compagnie emploie aujourd’hui un effectif pléthorique de 10 000 salariés. Elle est soumise à une rude concurrence, notamment sur les réseaux français et du Moyen-Orient.

Afin de moderniser sa flotte, lancer de nouvelles dessertes et améliorer ses prestations de service (son talon d’Achille), Air Algérie a signé en janvier dernier, à Alger, trois contrats avec l’américain Boeing, l’européen Airbus et le franco-italien ATR pour l’acquisition de 14 aéronefs dans le cadre du renforcement de sa flotte. Coût global de ces marchés : 60 milliards de dinars. Il s’agit de huit Boeing 737-800 nouvelle génération de 150 sièges, de trois Airbus A330-200 de 250 sièges et de trois ATR 72-600 de 70 sièges. Les nouveaux appareils seront livrés entre septembre 2014 et fin 2016.

Ces acquisitions ont été financées par trois banques publiques avec un crédit syndiqué d’un montant de 49,206 milliards de dinars.
Avec l’acquisition de ces appareils, Air Algérie veut d’abord renforcer les destinations existantes et remédier au problème récurrent du manque de places vers la France durant les vacances d’été. Ce qui suscite souvent la colère des voyageurs, qui dénoncent, en outre, une piètre qualité de service et la cherté des billets.

L’autre priorité consiste à densifier le réseau domestique, un marché où Air Algérie enregistre une croissance de 6% annuellement. La compagnie ambitionne aussi d’ouvrir d’autres lignes vers Amman et Djeddah et de renforcer sa présence dans les pays d’Afrique comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal et la Mauritanie. La compagnie a souvent expliqué le recul de son activité en Afrique par la faiblesse du taux de remplissage des appareils et donc par un problème de rentabilité. Air Algérie opère avec une flotte de 42 appareils qui desservent les cinq continents, avec plus de 40 destinations internationales et 32 destinations nationales. Sa flotte passera à 59 appareils dans moins de deux ans.