Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Islam - Mouloud

Date de création: 11-05-2008 13:00
Dernière mise à jour: 07-03-2012 04:51
Lu: 1283 fois


CULTURE - RELIGION - ISLAM - MOULOUD

El Mawled Ennabaoui Ech Charif (le Mouloud) est l’une des fêtes religieuses parmi les plus populaires de l’Algérie et au Maghreb. Elle célèbre la naissance du prophète Mohammed(QSSSL). Cette fête est une occasion de se retrouver en famille autour d’un plat traditionnel qui vareie selon les régions du pays (Couscous, Chekhchoukha, R'fis,….).
La tradition, et le calendrier lunaire, veut que le Mouloud soit célébré la veiille au soir : des bougies sont allumées dans chaque pièce de la maison, des pétards retentissent, malgré les interdictions, dans toutes les rues et des fusées éclairent le ciel. On veille assez tard dans la nuit et, parfois, jusqu’au matin.
C’est la grande fête des enfants et certains chroniqueurs occidentaux l’ont comparé à la fête de Noël chez les chrétiens.
Certaines régions du pays (Constantine, Cherchell, Béni Abbès), la fête est collective avec des processions aux flambeaux (Constantinois) ou un défilé d’embarcations ornées de lanternes colorées (Cherchell) ou des barouds (Beni Abbès et plusieurs villes du Sahara). D’autres régions préfèrent le recueillement et la récitation de versets du Coran dans les mosquées…

A Adrar, il y a toute une semaine de festivités (le S'boue) , période durant alquelle beaucoup de personnes faffleunt de partout , même des pays limitrophes tels que le Mali, le Niger et parfois de France. Le premier jour est généralement fêté dans les communes de Timiet et de Bouali. Ensuite, le septième jour, la vedette est accaprée par Timimoun: prières, danses , défilés, repas collectifs, parades , combats au rythme du bendir et des aghlal (danse dite Sara), thé à violonté... 

NOTES: - Le Mawlid Ennabaoui est célébré dans la ville de Cherchell d'une manière particulière et originale: celle de transporter un immense cierge (électrique) géant placé dans un cocon transparent appelé M'nara  du centre-ville vers la koubba de Sidi Brahim El Ghobrini , le saint patron de la ville, puis vers le port de pêche où un chalutier la transportera hors de la ville. La cérémonie ,qui se déroule à partir de minuit ,  attire un grand monde , surtout des jeunes des wilayas voisines (d'où des incidents, ce qui vu son interdiction en 2011 en attendant une meilleure organisation) , dans un climat de dévotion et , parfois , de délire, cahcun voulant s'en approcher, le transporter,le toucher.... 

- Le Mouloudia Club d'Alger, dit-on,  en tire son nom de la date de fondation du club est le 7 aou^t 1921 correspondant exactement à la fête du Mouloud...d'où Mouloudia.

- Le premier monarque berbère à avoir célébré le Mouloud dans la partie occidentale du monde musulman serait le sultan zianide Abou Hamou II (1353-1389) ...En Tunisie , elle est plus tardive (seulement au XIXè sièvcle, c'est-à-dire cinq siècles après Tlemcen et six siècles arès Erbil en Irak et neuf siècles après Le Caire. En Arabie Saoudite, fidèle à la foi wahabite, la fête est considérée (par Fetwa) comme étrangère à l'Islam (source : Etude : " Le Mouloud, des Fatimides aux Zianides: Histoire d'un parcours onirique" signée Zaim Khenchelaoui, chercheur anthropologue, in  Liberté 15 février 2011)

NOTE : L'anniversaire de Mohamed (Qsssl) n'a jamais été célébré de son époque, ni par ses compagnons, ni par les musulmans sunnites des premiers siècles. Aucune trace explicite de cette fête n'existe dans le Coran et la sunna. Le premier qui a innové la célébration de la naissance du Prophète est El Mou'iz Li Dine Allah en l'an 362 de l'hégire , au Caire.