Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Aspirations des citoyens - Sondage - Centre arabe de recherche et d'études politiques

Date de création: 14-04-2012 11:26
Dernière mise à jour: 14-04-2012 11:26
Lu: 449 fois


VIE POLITIQUE - ETUDES ET ANALYSES - ASPIRATIONS DES CITOYENS - SONDAGE - CENTRE ARABE DE RECHERCHE ET D'ETUDES POLITIQUES

Indice 2011 du Centre arabe de recherche et d'études politiques (Doha). Sondage ayant concerné 12 173 personnes (Algérie, Maroc, Tunisie, Soudan, Palestine, Liban, Jordanie, Irak, Arabie saoudite. Interrogées du 15 au 27 mai 2011. Voir texte plus complet in El Watan du 12 mars 2012. Extraits concernant l'Algérie

18% des Algériens sont très satisfaits de leur vie. C'est l'une des moyennes les plus faibles du Monde arabe (Palestine: 17%, Irak: 2%)

Au total, 30% des Arabes sont très satisfaits de leur vie

Seulement 16% des Algériens se sentent à l'abri du danger dans leur domicile (soit la même moyenne qu'en Palestine)  et 53% considèrent  que leur lieu de vie est relativement sûr (hâvres de paix: Jordanie 72% de ses habitants, Arabie saoudite 53%, Mauritanie 61%...)

A peine 5% des Algériesn sont satisfaits de la situation politique de leur pays (Maroc: 4% de satisfaits........et Liban, 81% de mécontents )

6% de la population algérienne est satisfaite de la situationé conomique du pays

Seulement 2% des Algériens se senteent impliqués dans les affaires politiques de leur pays  (24% des Soudanais, 21% des Egyptiens, 15% des Marocains, 9% des Tunisiens)

Pays qui menacent la tranquilité des pays arabes: Israel (28% des sondés du Monde arabe) , les Etats unis (8%). les Alégriens redoutent particulièrement les USA.

Le conflit du Sahara occidental alimente l'inquiétude des Marocains, dont 51% considèrent que les pays arabes voisins représentent une menace pour leur sécurité

Les Algériesn et les Tunisiens craignent beaucoup plus la Libye nouvelle issue du conflit armé et de l'intervention de l'OTAN

45% des Algériens considèrent que le Monde arabe repréente une seule nation

68% estiment que le partenariat arabe-arabe est trop faible

79% des Algériens sont en faveur de la libre circulation des personnes dans tous les pays du Monde arabe et 71% prônent l'adoption d'une monnaie unique dans le Monde arabe.

87% des Algériens ont soutenu la chute du président Ben Ali et 89% celle de Moubarak

La définition algérienne de la démocratie se confond avec les libertés politiques et civiles (41%), l'égalité et la justice entre les citoyens (22%), un système de gouvernement démocratique (5%) et l'amélioration de la situation économique (2%

30% considèrent qu'un système démocratique reste le meilleur mode de gouvernance (Liban: 59%, Mauritanie: 45%, Soudan: 37%)

92% des Algériens s'opposent à l'héritage du pouvoir dans une république

62% ne font pas confiance à leur gouvernement, 31% désapprouvent l'APN, et 19% ont perdu la foi quant à leurs représentants locaux

21% des Algériens considèrent que la politique extérieure de leur pays ne les représente pas

48% des Algéries se disent prêts à accepter l'arrivée au pouvoir d'unn parti avec lequel ils ne sont pas d'accord (82% en Mauritanie)

48% se disent disposés à accepter un parti islamiste à la tête de l'Etat, s'il reçoit assez de voix pour le porter au pouvoir

38% des sondés accepteraient au pouvoir un parti qui prône la séparation dec la politique et la religion

51% sont inquiets de la propagation de la corruption

56% considèrent que l'Etat applique la loi mais ils le soupçonnent de ménager une partie de la population.

31% soulignent que certains citoyens seraient, à leurs yeux , au-dessus des lois

16% des sondés sont très satisfaits des prestations de santé publique

26% des sondés souhaient s'installer à l'étranger (50% des  Soudanais et 30% des Libanais)

13% estiment que les postes-clés dans le gouvernement devraient revenir à des hommes pratiquants et 18% préfèrent conclure des affaires (commercilaes et autres) avec des musulmans pratiquants

Mariage: 40% des sondés choisissent leur partenaire en fonction de sa religiosité, 23% jugent sa situiation financière et 14% son niveau intellectuel