Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Forum des chefs d'entreprise (Fce)

Date de création: 09-04-2012 11:51
Dernière mise à jour: 01-12-2014 15:54
Lu: 556 fois


ECONOMIE - INSTITUTION - FORUM DES CHEFS D'ENTREPRISE (FCE)

 

Le Forum des Chefs d'entreprise (Fce) est un pôle de réflexion et de proposition.

A sa création en mars 2001, le Fce, présidé (2ème mandat) depuis sa création par Omar Ramdane, propriétaire de Modern Ceramic, comprenait 34 adhérents (dont Isâad Rabrab, Othmani, Hamiani…). En février 2002, ils étaient 81 dont 76 totalisaient un chiffre d'affaires cumulé de près de 200 milliards de dinars et employant plus de 30 000 personnes.

La répartition des membres du Fce par secteur d'activités était ainsi:

Agroalimentaire (16), Btp/Matériaux de construction (16), Textile/Cuir et peaux (8), E.E.Electricité, Informatique (8), Pharmacie/Matériel médical (5), Ismm (6), Papier (3), Services (10), Chimie (3), Plastique (6)

Par région :

Centre (39), Est (17), Ouest (22), Sud (3)

Le Fce produit un grand nombre d'etudes de conjoncture et, régulièrement un « indice de confiance » qu'il transmet au gouvernement et à la presse et est associé parfois aux consultations officielles sur l'état de l'économie.

Note : - Durant le mois de Ramadhan 2006, et début octobre, le Fce avait organisé un cycle de rencontres-débat autour de grands thèmes économiques : fuite des compétences, anachronisme du repos hebdomadaire, obstacle du foncier industriel, incohérence du système fiscal…le dernier portant sur la privatisation. Avec, ici, un constat bien pessimiste : Sur les 1200 entités dont l’Etat s’était engagé à se désengager, en août 1995, date de démarrage effectif des privatisations, seules 396 l’ont été. A ce rythme (35 entreprises privatisées par an), il faudrait 23 ans pour venir à bout de l‘affaire. Les obstacles ont été énumérées par   d’affaires présents dont celui venant des multiples changements de Chefs gouvernement (12 en 15 ans) et de politiques

- Jeudi 22 février 2007, Reda Hamiani, ex-ministre (gouvernement de Belaid Abdesslam) et patron d’une firme textile, a été élu président du FCE en remplacement de Omar Ramdane, élu à la présidence d’honneur. Début 2007, le FCE compte 155 membres soit 297 entreprises de droit algérien exerçant dans 16 branches d’activités économiques et il pèse 526,511 milliards de dinars (7,2 milliards de dollars). Il représente 98 755 emplois permanents 

- A noter que des entreprises étrangères y adhèrent : Total, BNP Paribas, Unilever Algérie, Henkel, Schneider Electric Agérie…

- Mercredi 27 mai 2009, Reda Hamiani est réélu, par 130 voix contre 59 pour Slim Othmani (NCA, Rouiba), à la présidence du FCE                                - En 2010, l'organisation a réalisé un chiffre d'affaires de 6 milliards d'euros, et représnete quelque 180 000 postes d'emploi.                                                                       - Début mai 2010, certainement suite aux critiques émmises par le Chef du gouvernement à l'encontre de la nouvelle politique du gouvernement, une quinzaine d'enteprises publiques (Air Algérie, Saidal, Onab, Snvi..) ont quitté le FCE.                      - Le jeudi 17 novembre 2011, Reda Hamiani est réélu, pour un troisième mandat à la présidence du FCE (97 voix contre 63 pour Mohamed Bairi, PDG de IVAL Algrérie)                                                                       - Le FC E compte , à fin  octobre 2011, 226 membres (82 en 2002). Les membres sont à la tête de 499 entreprises. Ils activent dans 18 secteurs sur les 22 que comprend la classification nationale. 198 membres du FCE réalisent un CA annuel de 1 059,4 milliards de dinars, soit 14,125 milliards de dollars. 217 membres du FCE sur les 226 emploient 104 592 salariés permanets.

 - Jeudi 15 mars 2012, le FCE , après un symposium de deux jours, les 4 et 5 mars, a rendu public ses Cinquante (50) propositions "Pour un nouveau pacte dec croissance économique" (Voir Liberté du mercredi 21 mars 2012). Extraits:Rétablir la liberté totale de l'acte d'investir, Lancer une politique de champions économiques, ......Des mesures pour réduire le champ de l'informel..Des mesures pour simplifier l'environnement de l'entreprise et améliorer le climat des affaires...Des mesures d'organisation économique ou d'ordre institutionnel                                                     - Mercredi 26 novembre 2014, suite à la démission de Reda Hamiani, c'est Ali Haddad (de l'ERHTB , une des plus grosses fortunes du pays, un proche de Said Bouteflika et de Rachid Bouchouraeb, et propriétaire de l'USM Alger, de deux quotidiens, Le Temps d'Algérie en arabe et en français,  et de deux chaînes de télévision) qui est élu nouveau président du FCE (FCE: 15 milliards de dollars de chiffre d'affaires cumulé/ 20 entreprises publiques membres sur un total de 663 entreprises comptabilisées (pour 317 adhérents) / 164 177 salariés permanents employés par les entreprsies du FCE/ 200 000 dinars de cotisation annuelle par chaque membre) .Vote à main levée, aucun autre candidat.