Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Dakhira arabe - Statut

Date de création: 18-01-2012 04:50
Dernière mise à jour: 13-02-2012 05:04
Lu: 721 fois


CULTURE - ETRANGER - DAKHIRA ARABE - STATUT

 

Décret présidentiel n° 11-247 du  10 juillet 2011 portant ratification

du statut de l’organisation suprême de la Dakhira

arabe, adopté au Caire le 16 septembre 2010 (JO n°45 du 14 août 2011) . Extraits

 

SIEGE : Alger

 

OBJECTIFS:

1. Veiller à rendre accessible à tous et en particulier auxchercheurs et étudiants le patrimoine arabe, la production

intellectuelle arabe contemporaine, la production intellectuelle traduite vers la langue arabe, tout type

d’encyclopédies scientifiques, littéraires et techniques, toutce qui est écrit et écouté en langue arabe classique (la

fous’ha) dans la vie quotidienne: articles, discours et allocutions, et ce par leur informatisation et intégration

dans un site internet.

2. Contribuer, d’une manière fondamentale, à hisser le niveau culturel et scientifique de tous les citoyens arabes

issus de toutes classes, de toutes tranches d’âge et de tous les niveaux culturels, en facilitant l’accès au patrimoine

arabe et islamique d’une part, et aux connaissances scientifiques les plus modernes et les plus utiles d’autre

part, à tout citoyen qui s’en servira comme source complémentaire pour son apprentissage, d’explication

pour ce qui n’a pu assimiler ou d’acquisition de nouvelles connaissances.

Permettre aux chercheurs et à tous les savants d’avoir un accès immédiat, aux recherches publiées dans tous les

domaines de la science à l’échelle mondiale, et ce par le moyen d’une banque de données informatisée, voire une

base de données, dotée d’un site web et capable de répondre aux éventuelles questions qui seront posées dans

différents domaines culturel, scientifique et technique.

3. Contribuer, en particulier, à :

a) soutenir l’enseignement scolaire, l’enseignement universitaire et la recherche scientifique, et d’aider les

concernés à obtenir les informations leur faisant défaut et acquérir ce qu.ils n’ont pu acquérir au cours de leur

apprentissage.

b) porter assistance aux apprenants adultes ou à ceux ayant quitté les bancs de l’école afin d’améliorer leur

formation en comblant leurs lacunes en connaissances culturelles.

c) soutenir l’enseignement de la langue arabe et des langues étrangères par les moyens éducatifs et techniques

modernes.

d) soutenir la recherche scientifique et assister tous les chercheurs en mettant à leur disposition la Dakhira et leur

fournir les recherches scientifiques les plus récentes – en langue arabe accompagnées du texte original que celles

publiées quotidiennement dans les revues scientifiques et internationales spécialisées.

e) faciliter l’accès au patrimoine arabe et islamique et permettre aux chercheurs d’obtenir les informations qui

leur font défaut dans un domaine précis du patrimoine.

f) aider le chercheur dans la recherche des usages, anciens et modernes, de la langue, à connaître la

fréquence des termes et expressions et leur usage sur le plan géographique, ainsi que les transformations

sémantiques dans tous leurs contextes.

g) faire de la Dakhira arabe une référence exhaustive et objective pour toutes les recherches linguistiques et mettre

en place et unifier la terminologie et la lexicographie, et ce par la possibilité d’assurer le recensement des millions

de textes en langue utilisée effectivement dans les temps passés et modernes, pouvant servir de référence similaire

aux recherches dans tous les domaines de la science.

 

MISSIONS :

 1. élaborer la matière à introduire dans la Dakhira ;

2. numériser le patrimoine, le distribuer et le mémoriser ;

3. choisir et mémoriser les textes de la production intellectuelle moderne ;

4. élaborer et mémoriser des programmes et des documents éducatifs ;

5. choisir et mémoriser les textes médiatiques reflétant la vie contemporaine des arabes ;

6. tracer, poursuivre et évaluer les travaux de mémorisation et réviser périodiquement leurs méthodes ;

7. effectuer les recherches relatives à la Dakhira et, particulièrement, développer les programmations liées à

l’informatisation de la Dakhira ; 8. effectuer, de manière permanente, la traduction des articles et des recherches scientifiques importants dans tous les domaines, par les spécialistes des universités arabes (au niveau de chaque Etat) dans le cadre de leur participation à la réalisation de la Dakhira ;

9. coordonner les travaux de vérification des manuscrits en vue de les mémoriser, en collaboration avec les

institutions concernées ;

10. moderniser le patrimoine linguistique arabe ;

11. poursuivre l’enrichissement de la Dakhira par les informations les plus récentes ;

12. .oeuvrer à faire, ultérieurement, de la Dakhira une base pour réaliser une encyclopédie de la langue arabe

et des glossaires techniques dans différents domaines de la science, en collaboration avec l’union des académies

arabes ;

13. établir des relations avec les organisations, institutions et centres de recherche scientifique ayant un

rapport avec les objectifs de l’organisation suprême aussi bien dans les pays arabes qu’à l’extérieur.

ORGANES:

. l’assemblée générale

. le conseil exécutif

. le directeur général

. l’organe scientifique et administratif.

 L’organisation arabe pour l’éducation, la culture et

les sciences (ALECSO) ; l’union des académies de la langue arabe ; l’union des conseils de la recherche scientifique

arabe ; et  l’union des universités arabes participe à l’Assemblée générale.

 

RELATIONS ENTRE L’ORGANISATION

ET LA LIGUE DES ETATS ARABES:

1. L’organisation s’engage à respecter les règles adoptées par le conseil économique et social et le conseil

de la ligue des Etats arabes concernant les institutions de l’action arabe commune, à exécuter ses décisions en ce qui a trait à ses programmes et à coordonner l’activité avec le secrétariat général de la ligue des Etats arabes et les autres organisations.

2. L’organisation s’engage à soumettre les projets de ses plans, programmes et son budget à la haute commission

de coordination de l’action arabe commune, en préparation à son adoption par le conseil économique et social.

3. L’organisation met en place ses statuts, règlements administratifs, financiers et comptables en conformité

avec les règlements adoptés par le conseil économique et social pour les organisations arabes spécialisées et avec

les règlements applicables au sein du secrétariat général.

4. L’organisation doit appliquer les dispositions du règlement comptable unifié,

5. L’organisme supérieur pour le contrôle financier de la ligue des Etats arabes prend en charge la révision des

comptes de l’organisation.

6. L’organisation assiste aux réunions du conseil économique et social.

7. Le secrétariat général de la ligue des Etats arabes assiste à toutes les réunions de l’organisation en sa qualité

de contrôleur.

 

NOTE: Mardi 13 décembre 2011, l'ambassadeur d'Algérie au Caire, Abdelkader Hadjar dépose, au siège de la Ligue des Etats arabes, les instruments de ratification des statuts du conseil de l'instance Dakhira El Arabia pour le patrimonne, la culture et la science , adoptés par la Ligue au niveau ministériel le 16 septembre 2011, lors de sa 134è session. L'Algérie est le premier pays à avoir signé et raatifié les textes fondateurs de cet "Internet arabe" qui entrera en vigueur après expiration d'un délai de 30 jours , à compter de la date de dépôt des instruments de ratification par 7 pays (art.23)