Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Théâtre national d'Alger

Date de création: 06-01-2012 07:07
Dernière mise à jour: 06-01-2012 07:07
Lu: 640 fois


CULTURE - THEÂTRE NATIONAL D'ALGER

L'Opéra d'Alger fut construit sur le terrain d'une ancienne caserne des gardes turcs. C'st sur les ruines de la Djenina jouxtant le palais des deys que le bâtiment prit forme. La Djenina avait été bâtie en 1662 par le Pachalik Ismaël. Elle sétendait du centre-ouest de la Place des Martyrs à la rue Djenina. Elle comptait de nombreux bâtiments dont le palais du sultan construit par Salah Rais  de 1552 à 1556, la mosquée Djamaâ Echouach......En 1845, un incendie ravagea une grande partie du quartier.

Sur la facade enciore visible, deux plaques rappellent que le poète Regnard y fut esclave à Alger de 1678 à 1681 et que Michel Cervantès y fut captif de 1575 à 1580.

Au début, la construction de l'Opéra était prévue sur la place du Gouvernement. Finalement , on préféra l'axe du futur square Bresson , prévu pour 1 119 places.

La salle de l'Opéra a été agrandie en 1860 puis en 1871.. Elle comptera 1 534 places jusqu'à l'incendie de 1882.

Côté Ouest de l'Opéra , le palais du dey qui provient de la transformation de deux casernes de janissaires, dont l'une existait déjà en 1595.  L'autre fut remaniée en 1728. 

On y voit une terrasse avec de beaux palmiers, une cour mauresque ombragée , la salle des deys....

L'Opéra a été inauguré le 29 septembre 1853 en présence  du Maréchal Randon. C'est l'oeuvre de F. Chasseriau et de l'architcete toulonnais Ponsard. Sa réalisation dura trois ans: de mai 1850 à septembre 1853. Le 10 mai 1865, Napoléon III assista à la représentation de Rigoletto. Le 19 mai 1882, un incendie ravage les lieux . Seuls les murs extérieurs furent épargnés . L'architecte Oudot y apporta alors quelques transformations. Il est rouvert  en décembre 1883 et devient le Théâtre impérial. La scène et les décors de l'arrière-scène sont agrandis par une salle hispano-mauresque dans les sous-sols du marché de la Lyre. Le nombre de places passe à 2 095. La facade conserve son style et son décor. Taphoureau et Guermonprez donnent une touche plus moderne à la salle en 1936.