Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Opération Otan en Libye 2011 - Chiffres

Date de création: 07-11-2011 12:42
Dernière mise à jour: 07-11-2011 12:59
Lu: 465 fois


DEFENSE - OPERATION OTAN EN LIBYE 2011 - CHIFFRES

- L'opération "Protecteur unifié" , menée par l'OTAN en Libye s'est achevée fin octobre 2011. Elle a mobilisé , durant sept mois jusqu'à 18 pays.

Les appareils de l'Alliance  ont mené plus de 26 000 sorties, dont un tiers dans un but "offensif".

L'OTAN n'a pas déployé de troupes terrestres depuis le début de cette opération, lancée le 31 mars, en application d'une décision, du Conseil de sécurité de l'ONU.

Certains pays ont envoyé toutefois , hors mission, des soldats comme le Qatar, qui en a mobilisé plusieurs centaines.. La presse et des experts ont fait état de la présence de forces spéciales occidentales.

En sept mois, les appareils (avions et hélicoptères) de l'OTAN ont mené plus de 26 000 sorties aériennes, dont plus de 9 650 dans un but "offensif".

Le nombre de bombardements avait fortement baissé les deux derniers mois, après la chute de Tripoli.

Sur mer, plusieurs dizaines de navires de l'OTAN ont patrouillé la Méditerranée orientale pour faire respecter l'embargo sur les armes, contrôlant plus de 3 100 bateaux, et participer à des "missions humanitaires".

Quelque 6000 cibles ont été dértruites  ou fortement endommagées, dont 1600 bases militaires, 1300 dépôts de munitions et des centaines de véhicules, de radars ou de lance-roquettes. A ce chiffre s'ajoutent les nombreuses infrastructures de la défense libyenne détruites entre le 19 et le 31 mars, au début de l'intervention internationale , avant son passage sous le controle de l'OTAN.

L'Alliance n'a subi aucune perte humaine, n'a pas communiqué sur el nombre de morts provoquées par ses frappes...

Huit pays de l'OTAN (dont la Belgique, le Canada et l'Italie) et deux pays arabes (Qatar et Emirats) ont participé aux opérations aériennes offensives. Les plus engagés ont été la France et le Royaume-Uni, tandis que les Etats-UnIs ont pris une position de soutien actif à partir d'avril.

Le Royaume Uni a mobilisé 1 200 soldats, et ses jets ont effectué plus de 3 000 missions, représentant 1/5è des opérations.

La mission lui a coûté 300 millions de livres (344 millions d'euros) dont 140 millions de livres de munitions.

Pour la France, qui a mobilisé des avions Rafale, des hélicoptères Puma et Gazelle, ainsi que son potrte-avions Charles-de-Gaulle, le coût direct a été évalué à environ 300 millions d'euros.

Les dépenses des Etats Unis se sont élevées à 1,2 milliard de dollars , essentiellement d'équipements (drones, munitions de précision...)