Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Mausolée royal de Maurétanie

Date de création: 11-05-2008 13:00
Dernière mise à jour: 24-07-2013 14:38
Lu: 793 fois


CULTURE - ARCHEOLOGIE - MAUSOLEE ROYAL DE MAURETANIE

Situé à une dizaine de kilomètres à l’est de Tipaza,sur un promontoire dominant d’un côté la mer et de l’autre la Mitidja, le Tombeau de la Chrétienne (c'est là l'appellation héritée de l'époque coloniale et , actuellement on préfère celle officialisée  de Mausolée royal de Maurétanie)  est un gigantesque amas (tambour en forme cylindrique qui repose sur une assise carrée) de pierres taillées couvrant à l’intérieur des vestibules dont la disposition a été vérifiée suite aux fouilles effectuées en 1865 par Adrien Berbrugger, archéologue et philologue français, décédé quatre années plus tard à Alger.  Selon les historiens, c'est le Maréchal Clauzel , gouverneur général, accompagné de son secrétaire particulier Berbrugger qui ont dévouvert  "une colline boisée de forme curieuse" et qui, au terme de visites fréquentes sur les lieux, ont fait déboiser l'endroit et enlever quelques pierres pour mettre à jour le monument , le 20 octobre 1835.
Le Mausolée aurait été édifié en hommage à une reine d’origine qui a su se faire vénérer par son peuple. Cette reine avait pour nom Cléopâtre Séléné, fille de la reine égyptienne Cléopâtre et épouse de Juba II, empereur de la Maurétanie césaréenne, dont la capitale n’était autre que Césarée (Cherchell).
D’autres historiens pensent que le mausolée royal a été construit par Juba II et son épouse, la reine Cléopâtre Séléné, mais nul ne saurait dire qui y est enterré. Le mystère reste donc entier.

Selon l'archéologue et historien Mounir Bouchenaki, le trombeau est un monument africain qui aurait appartenu à une famille royale numide ou maure qui se serait faite enterrer "richement" en ce lieu.
Le Mausolée est inscrit, depuis 1982, sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco et il continue à attirer un grand nombre de curieux….bien qu’il ne soit pas entretenu comme il se doit et comme par le passé.

Avec plus de 35 000 visiteurs en 2009, la mausolée royal est le deuxième site de la wilaya de Tipasa le plus visité par les touristes. En 2008, près de 70 000 visiteurs composés de touristes, de délegations officielles étrangères et de groupes d'écoliers  ont foulé le sol de ce site classé dans la liste du parimoine de l'humanité.

Selon le directeur de la Culture de wilaya (13 mai 2009) , le mausolée royal doit être érigé "prochainement" en parc culturel. Une opération de réhabilitation avait été lancée en 2005 par la wilaya et elle a permis de nettoyer la forêt jouxtant le mausolée, de réaliser un parking revêtu, de créer des allées de promenades et de restaurer une vieille bâtisse transformée en maison d'hôtes pour l'accueil des délégations.

Le mausolée royal est également pris en charge dans le cadre d'une opération de mise en valeur et de protection des sites naturels initiée par le MATET qui l'a intégré dans le projet d'aménagement de la réserve natturelle des anses de Kouali menée en collaboration avec le Conservatoire français du littoral.

QUI EST CLEOPATRE SELENE ?

Née en l’an 40 avant Jésus-Christ, Cléopâtre Séléné II, parfois appelée Cléopâtre VIII, est la fille de Cléopâtre VII et de Marc Antoine. Sa mère Cléopâtre VII, grâce à son alliance avec Marc Antoine, avait reconstitué une vaste zone d'influence en Méditerranée. Ils déclarent ainsi Cléopâtre Séléné reine de Cyrénaïque, ce qui sera l'une des raisons du conflit ouvert entre Rome et Alexandrie qui aboutit à la défaite du parti égyptien et à la chute de la dynastie lagide. L'Egypte est annexée par Octave, et Cléopâtre Séléné part en exil à Rome où elle sera confiée à l'éducation d'Octavie, la sœur du vainqueur. En l’an 20 av. J.-C., elle sera donnée en mariage à Juba II, roi de Maurétanie, par Octave devenu Auguste, premier empereur romain. Reine de Maurétanie, Cléopâtre VIII exerce une certaine influence sur la politique de Juba II, notamment en ce qui concerne les arts, les lettres et l'architecture. Leur capitale Césarée (aujourd’hui Cherchell) devient une vaste cité prospère et dotée de monuments dignes des grandes capitales du monde à l’époque. Les constructions l’architecture et la sculpture affichent un riche mélange de styles architecturaux de l'ancienne Egypte, des Grecs et des Romains. La Maurétanie exporte dans l'ensemble de la Méditerranée. Cléopâtre Séléné II est décédée en l’an 5 après Jésus- Christ. Elle sera enterrée dans une tombe monumentale appelée aujourd’hui Qbour erroumia (Le tombeau de la chrétienne ou de la Romaine). Juba II, mort vers 23 ap. J.-C., sera lui aussi enterré dans ce monument funéraire situé à Tipasa, près d’Alger. Cléopâtre Séléné II n’est pas chrétienne, car, l’année de sa mort, Jésus de Nazareth n’était pas encore devenu prophète. L’appellation Qbour erroumia, que les Algériens ont donnée à sa tombe, viendrait certainement du fait que des croix avaient été gravées ultérieurement sur les fausses portes du monument. Peut-être aussi que «erroumia» veut dire tout simplement «la romaine». En tout cas, cette «roumia», c’est la reine Cléopâtre Séléné.