Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Défense - Bibliothèque d'al manach - Du djebel aux rizières. A propos des résistances - Abderrezak Bouhara

Date de création: 20-08-2011 10:07
Dernière mise à jour: 20-08-2011 10:15
Lu: 870 fois


 

Du Djebel aux rizières. A propos des résistances

Un  essai de Abderrezak Bouhara

Editions ANEP, Alger 2004

 300  pages, 660 dinars.

Dans son premier ouvrage, Les viviers de la Révolution, l’auteur avait en quelque sorte écrit ses mémoires en se limitant à sa jeunesse et  à son engagement dans la lutte de libération nationale. Un livre qui a connu un certain succès, car tombé au bon moment, moment durant lequel les citoyens commencaient  à “aimer” les livres d’”histoire”.

Son dernier relève d’un autre registre, mi-mémoriel, mi-essai et très réflexif…à la Bouhara, avec ce mélange et ce style un peu vieillot qui rebute, mais qui, aussi, retient car toujours porteur de sens. Les mots sont pesés, placés là où il faut, visant le “coeur de cible”, comme au champ de tir. On ne se refait pas. Militaire tu as été, militaire, tu le resteras, comme on dit.  Mais, avec un coeur gros comme ça. On le sent. Ca existe chez les centurions, non?

L’auteur raconte les résistances , celles des hommes, celles des peuples, celles des armées ‘révolutionnaires” , celles des militaires (il aime bien le mot “guerrier”) , l’art de la guerre,  à des moments et en des lieux différents mais tellement semblables (en Algérie juste avant et après l’Indépendance en tant qu’officier chef de bataillon  , sur le front de Suez avec les éléments de l’ANP, et au Vietnam en tant que diplomate), les résistances qu’il a rencontrées tout au long de son parcours militaire (en Algérie et en Egypte)  , politique et diplomatique ( au Vietnam ) ,  avec des histoires bien précises , qui vous tiennent , bien souvent, en haleine, regrettant même que l’auteur n’aille pas encore bien plus loin…..afin de connaître leurs “FIN”.

 

AVIS :  Je ne m’y connais pas du tout en art militaire, mais seulement en résistance(s), je pense que ce livre devrait (il l’est déjà,certainement)  être un ouvrage ayant une place importante dans les bibliothèques des écoles….militaires algériennes et même étrangères. Il doit, aussi, être lu par tous autres, historiens en tête, car il comporte une somme appréciable  d’informations (et de photos parfois inédites) sur nos guerriers. Peut-être assez lourd à digérer, à la limite de l’académique et avec trop de matière . 300 pages, trois axes ou sujets  . Du trois en un ! Toujours le problème des auteurs qui veulent tout dire en un seul ouvrage et des éditeurs qui manquent d’imagination en termes de présentation. Le titre est long et “Résistances” aurait suffit et la couverture est fade avec son vert bouteille. Dommage!