Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Desertec

Date de création: 09-07-2011 18:22
Dernière mise à jour: 10-03-2012 04:12
Lu: 524 fois


ENERGIE - ENERGIE RENOUVELABLE - DESERTEC

L'idée telle que développée par Desertec en 2009, avec la création de la Fondation, a été reprise de l'association allemande du Club de Rome et soutenue aussi par ce même club de Rome. Cette même étude était basée sur un schéma exposé dans plusieurs réunions ministérielles de la région du Maghreb et de la Méditerranée par des responsables du secteur de l'énergie de l'Algérie au début des années 1990 et qui tablait déjà sur la production de l'énergie électrique à partir du solaire et son exportation vers l'Europe dans le cadre de la coopération eutro-méditerranéenne.

L'idée a été donc développée par des Algériens et reprise ensuite en 2003 par le Club de Rome et l'Association TransMed pour la coopération sur les énergies (TREC -Transmediterranean Renewable Energy Cooperation) qui est une initiative de ce même club de Rome. Elle a été déjà exposée en 1993 à Tunis lors de la conférence sur le développement et le fonctionnement des grands réseaux interconnectés , organisée par l'ancoenne UNIPED.

Le projet consistait à produire déjà dans le Sahara algérien 100GW en énergie solaire avec une exportation.  Elle a été encore exposée lors de la réuinion interministérielle sur les interconnexions Maghreb-Europe tenue à Alger en septembre 1995 et qui a regroupé les ministres chargés de l'énergie d'Algérie, du Maroc, de Tunisie, de Libye et d'Egypte.

L'idée de produire de l'énergie avec du soleil était déjà programmée , sauf que la conjoncture de l'époque n'était pas favorable.

Il a fallu attendre le début des années 2000 et une période de stabilité politique pour lancer le premier projet industriel . NEAL (New Energy Algeria) fut créé en 2002 et, en 2005, fut lancé l'appel à investisseur pour la réalisation de la centrale hybride de Hassi R'mel.

Le Maroc a suivi en 2007 avec la centrale de Ain Béni Mathar.

Après la création de la Fondation Desertec en juillet 2009, ses promoteurs ont créé, en octobre 2009, une société qui fera la promotion de l'idée de Desertec . C'est DII, fondée sous le nom de Desertec Industrial Initiative.

L'initiative DII est née au mois d'octobre 2009 à Munich , sous la forme d'une GmBH (SARL) . Elle a pour objectif de créer d'ici la fin de 2012 " les conditions-cadres politiques, juridiques, réglementaires,économiques et technbologiques permettant la concrétisation de la vision Desertec.

L'idée de Desertec vise à couvrir , à hauteur de 17% , les besoins européens en électricité en 2050 , à partir des déserts d'Afrique du Nord et du Proche-Orient, en utilisant l'énergie générée par le soleil et le vent

Les investissements qui doivent être consentis seraient de 400 milliards d'euros.

(Texte repris de l'article de Lies Sahar, El Watan, jeudi 29 juin 2011)

Notes: - Pour le PDG de Sonelgaz (10 juillet 2011), "le projet européen de production d'électricité à partir du solaire dans le désert, Desertec, n'apporte pas grand-chose". Certes, c'est " une idée bonne, mais elle reste encore un concept".

Pour le  ministre de l'Energie (11 juillet 2011) , l'Algérie adhère à Désertec, mais en tant qu'idée seulement. "Desertec ne peut pas nous apporter quelque chose du fait que celui-ci est un consortium d'entreprises commerciales"

- 2012 : Selon la presse "le projet Desertec avance bien" et une délégation de l'Agence allemande pour la coopération internationale (GIZ) s'est déplacée mi-février 2012, à Alger "où elle a rencontré des responsables de la Sonelgaz". Les discussions ont porté "sur plusieurs volets, notamment celui des tarifs".