Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Livres - Mémoires

Date de création: 24-06-2011 19:54
Dernière mise à jour: 05-07-2014 13:47
Lu: 1126 fois


BIBLIOTHEQUE D'AL MANACH - LIVRES - MEMOIRES

- Itinéraire d'une militante algérienne (1945-1962)

de Lucette LARRIBERE HADJ ALI, Editions du Tell, 129 pages, 550 dinars, Blida 2011

 

 

 

L'auteure : Née à Oran en 1920 y raconte sa vie faite d'insouciance à Oran, puis sa prise de conscience à 22 ans (en 1942) des dures réalités algériennes, durant ses études à Alger...puis son engagement total (grâce entre autres au journalisme (qu'elle a pratiqué assez tôt) dans la lutte pour l'Indépendance du pays 

Avis: A lire absolument.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Du mouvement national à l’indépendance. Itinéraire d’un militant……..les mémoires …. de Abdesselam Habbachi

 

 

 

AVIS: A lire. A relire.A faire lire. Pour ne pas oublier tous ceux « Illi Yhoubbou Echchaab »( qui aiment le peuple) plus que tout.

 

Du mouvement national à l’indépendance. Itinéraire d’un militant……..les mémoires …. de Abdesselam Habbachi

Casbah Editions, Alger 2008

365 pages, ??? dinars.

------------------------------------------------------- 

 

Rescapé de la guillotine. Les mémoires  de Mostefa Boudina

 

Rescapé de la guillotine . Les mémoires  de Mostefa Boudina

Editions ANEP. Alger 2008

 

 

 

160 pages, 360 dinars.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

- La Moudjahida Annie Fioro-Steiner. Une vie pour l'Algérie

de Hafida AMEYAR (sous forme d'interview et avec un avant-propos de Ahmed Ancer) , Editions Association Les Amis de Abdelhamid Benzine, 189 pages, , 450 dinars, Alger 2011

 

 

L'auteure : Une militante d'Alger, fille d'une vieille famille aisée, une des premières détenues politiques du FLN, jugée lors d'un procès qui avait fait grand bruit en mars 1957. Une Algérienne d'origine européenne engagée dans la combat anticolonialiste puis (à partir de 62)  dans la construction de la Nation algérienne. Une femme qui a connu la déchirure dans les relations familialles (rupture avec le mari, avec les membres de sa famille, séparation avec ses deux enfants, Edith et Ida) . Une femme courage (jusqu'à nos jours) , une femme sensible et poétesse, aussi, une femme comme on les  aime, une femme qu'on aime

Note extrêmement importante: Elle n'a jamais demandé la double nationalité...et elle n'a jamais quitté l'Algérie (sauf de rares fois pour voir ses petites se trouvant en vacances chez leur-grand-mère maternelle, après l'Indépendance) ...même pendant la decennie noire du terrorisme (Voir fiche documentaire, in Thème: Guerre de libération nationale)

Le contenu : Le témoignage sous forme de questions-réponses qui fait découvrir une vie de femme inséparable des luttes de son peuple. Agent de liaison du FLN, elle raconte ses passages dans...six prisons.....Elle raconte aussi, l'après indépendance avec son travail  au SGG (de 1963 à 1991....et 29 années au même poste, traitée avec respect et considération par tous).

 

Avis: A lire  et à faire lire....tout particulièrement par ceux qui croient  (encore) que l'Indépendance du pays a été facile et qui doivent savoir que c'est une œuvre collective, avec la participation d'hommes et de femmes de divers horizons, l'essentiel étant l'Algérie libre.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

. Des douars et des prisons……. Livre - témoignage  

Ouvrage de Jacqueline Guerroudj

Edif 2000, Alger 2010 (première édition, Editions Bouchène, Alger 1993)

156  pages (plus une vingtaine de pages de photographies), 300 dinars

 

Avis : Son préfacier, feu Abdelhamid Benzine a écrit : « Ce livre-témoignage est un cadeau particulièrement précieux, en un moment où vacillent les certitudes et où sont malmenées les hautes valeurs de tolérance et de solidarité humaine ». Ce qui est sûr, c’est que grâce à son écriture, simple et directe, elle échappe aux « faux souvenirs » ..et bien qu’elle reconnaisse qu’une bonne partie de son passé « a sombré dans l’oubli », elle a merveilleusement « ramassé les restes »…avec , ça et là, de l’humour plein les pages, comme ces conseils « pour tenir le coup en prison ». Des noms, des faits, des photos. De très beaux restes. A  déguster !  Ah, si j’étais cinéaste.

 

 

 

 

_______________________________________________

Nos félons et les colons. Ouvrage historico-mémoriel de Mustapha Bougouba. Editions El Maarifa  , Alger 2012 , 151 pages, 200 dinars

Avis : Aucun avis , sinon qu’il est difficile à lire. Des mémoires certes , avec beaucoup de vérités , mais c’est , aussi, un « règlement de comptes à Koléa ». La guerre de libération n’est pas encore terminée ! A-t-il totalement tort ? Pas si sûr.

---------------------------------------------------------------

 

 

La Question………….. De Henri Alleg. Récit  historique, suivi de La torture      au cœur de la République , par Jean-Pierre Rioux . Hibr éditions .Alger , 2012 (déjà édité en France en 2008, Les Editions de Minuit)  ,93 pages ,200 dinars . A noter que l’Anep Editions avait édité , en 2006, l’ouvrage (80 pages, 140 dinars) avec une préface de Louiza Ighilahriz)

 

Avis :   Un tout petit livre, celui de H. Alleg ( traduit , après sa première parution en 57,  dans un nombre incalculable de langues), un très petit prix, un immmmmmmense bonhomme,  un grand combat….A lire, A re-lire, A faire lire….. Mais, à ne pas faire lire aux moins de 16 ans!

A noter que dans son ouvrage, Mémoire algérienne. Souvenirs de luttes et d’espérances ( un livre qui permet de mieux comprendre l’action des militants communistes en Algérie, tout particulièrement au sein du mouvement national et durant la guerre de libération nationale),   paru en 2006, chez Casbah Editions (409 pages, 800 dinars) ,l’auteur revient sur cette partie douloureuse de sa vie de militant. (Voir ,aussi, sur la question – sans jeu de mots - le livre Le Camp de Abdelhamid Benzine, un autre journaliste d’Alger Républicain…….et, pour une période récente de notre Histoire, hélas, le petit ouvrage - 61 pages, 200 dinars, Editions Apic, 2005 - de Bachir Hadj Ali, L’Arbitraire, préfacé par Hocine Zahouane et introduit par Mohamed Harbi).

Extraits : « Tu vas parler ! Tout le monde doit parler ici ! On a fait la guerre en Indochine, ça nous a servi pour vous connaître. Ici, c’est la Gestapo !Tu connais la Gestapo ? »  (P 90)

____________________ 

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Sept ans dans le feu du combat. La Guerre d’Algérie en France , 1954-1962. Un ouvrage mémoriel de Mohand Akli Benyounès. Casbah Editions, Alger  2013. 215 pages, 850 dinars

 

 Avis :  Pour compléter votre documentation sur la guerre de libération nationale………….en France !

 

_______________________________________________________________________________________________________________, Ferhat Abbas, l’homme de presse. Une étude de Leila Benammar Benmansour. Alger-Livres Editions. Collection Etudes et documents. Alger 2012. 273 pages, 680 dinars

Avis :Tout ce que vous voudriez savoir sur Ferhat Abbas. Et, surtout, sur le journaliste impénitent ( le vrai doyen du journalisme moderne algérien , avec son camarade Kessous) au service des idéaux de liberté de son peuple . Un vrai lutteur…mais aussi un grand humaniste : Savez-vous que Ferhat Abbas est intervenu en faveur de Messali Hadj, réfugié en France, pour lui faire obtenir la nationalité algérienne qui lui avait été refusée par les gouvernants algériens de l’époque. Et, à sa mort, il est intervenu afin que sa dépouille soit transférée à Tlemcen, sa ville natale ? Qui dit plus. Qui dit mieux ?

 

_______________________

 


LE CAMP DES OLIVIERS. William Sportisse. Parcours d'un communiste algérien.Entretiens avec Jean-Pierre Le Foll-Luciani. Editions El Ijtihad. Alger 2013 (Presses universitaires de Rennes, 2012). 353 pages. 1000 dinars


Avis :
329 pages d'histoires qui, mises bout à bout, tout au long de plus de 70 ans de militantisme et d'engament révolutionnaire, font partie de l'Histoire du pays. Un livre sous forme de questions –réponses qui vous transporte dans un «autre monde». De la fiction ? non, de la réalité vraie. Le passage qui remue et indigne le plus : «Dans les prisons du coup d'Etat»

Extraits : «Q : Saviez-vous immédiatement qui était le Fln ? R : Non, nous en savions pas dans le détail. C'est normal : le Fln était une organisation clandestine. Mais nous étions d'accord avec eux et nous comprenions leur lutte. Il était normal que nous apportions tout de suite notre soutien. L'essentiel était dans un premier temps d'apporter notre solidarité et de lutter contre la répression» (p 193), «Nous retournons régulièrement en Algérie. Mais se réinstaller au pays est devenu trop compliqué. Nous sommes trop vieux !» (p 329) .

_____________________________________________________________________

 

MEMOIRES D’UN ALGERIEN. TOME 3 : UN DESSEIN INABOUTI (1979-1988). Ouvrage mémoriel de Ahmed Taleb -Ibrahimi. Casbah Editions, Alger 2013. 686 pages, 1250  dinars  

Avis : Livre d’histoire contemporaine, à lire malgré les lourdeurs , car l’auteur a voulu (presque) tout dire, de manière chronologique. Démarche méthodologique pareille à celle du Tome II, le premier livre ayant un contenu plus dynamique. Décidemment, la vie de jeune militant est bien plus libre que celle d’homme au pouvoir. On la décrit et on l’écrit bien plus « librement » .

________________________________________________________________________

 

 

LE REMPART. LA SUSPENSION DES ELECTIONS LEGISLATIVES DE JANVIER 1992 FACE A LA TERREUR DJIHADISTE.  Récit historique de Ali Haroun. Casbah Editions, Alger 2013. 326 pages, 800  dinars

Avis :  Ne pas le lire (et cela s’adresse aussi aux nostalgiques du Fis-dissous  et autres néo-islamistes) , c’est rater sa connaissance (complète) d’un pan important de l‘Histoire moderne ( sic !) du pays , post-indépendance, le plus douloureux et le plus sanglant d’entre-tous. Le méconnaître, l’oublier, c’est prendre le grand risque de re-basculer dans les mêmes errements tragiques (d’un côté comme de l’autre)

_____________________  

DE LA CASBAH D’ALGER A LA PRISON DE FRESNES . 1945-1962. Préface du Dr Ahmed Taleb-Ibrahimi. Ouvrage mémoriel de Ahmed Doum. Casbah Editions, Alger 2013. 207 pages, 780  dinars

AVIS : Après Omar Boudaoud, après Ali Haroun, après Chérif Meziane,après Akli Benyounès…..voilà donc une autre ouvrage mémoriel sur la Fédération de France, cette fois-ci, le démarrage. Une source inépuisable qui complète la vue sur la 7è wilaya. A lire. D’autant qu’il est facile à parcourir tant il est écrit avec clarté et simplicité. Et, surtout de la spontanéité

 

______________________________________________________________________

 

Mémoires d’une combattante de l’Aln. Zone autonome d’Alger . Livre d’Histoire de Zohra Drif .Chihab  Editions , Alger 2013. 607  pages, 1 450  dinars

------------------------------------------------------------------------------