Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Guerre de libération nationale - Chiffres de Robert Ageron

Date de création: 10-06-2011 19:50
Dernière mise à jour: 10-06-2011 19:50
Lu: 447 fois


HISTOIRE - ETUDES ET ANALYSES - GUERRE DE LIBERATION NATIONALE - CHIFFRES DE ROBERT AGERON

Chiffres relevés  d'un tableau "établi par le professeur Robert Ageron" et  présenté par Mohamed Harbi à titre de contribution "pour  débat, confrontation et éventuellement correction" (in El Watan, samedi 28 mai 2011). Extraits:

"Musulmans algériens "appelés dans l'armée française de 1956 à 1962 (inclus) :  123 000 incorporés (total cumulé de 1952 à 1962)

Déserteurs: de novembre 1954 à mars 1962: 11 275 (?) ou 14 739 (?)

Militaires de l'ALN "ralliés" aux forces françaises ou retournés (jusqu'en janvier 1962): 6 122

Recensement du ministère algérien des Anciens combattants (établi en 1974):

Ayant appartenu à l'ALN : 132 290  dont 71 395 tués et  60 895 vivants

Ayant appartenu à l'Organisation civile du FLN: 204 458  dont 81 468 tués et 122 990 vivants

Total: 336 748  dont 183 885 vivants et 152 863 tués

Effectifs globaux de Musulmans algériens (formations militaires et supplétifs civils ou militaires) servant dans des formations dites civiles ou militaires du côté français:

Total au 1er novembre 1960: 177 500 hommes

Effectifs de l'ALN évalués au 1er novemnre 1960 par le 2è Bureau-3è Bureau fançais:

46 500 dont 9 000 au Maroc, 17 500 en Tunisie , 20 000 en Algérie

Effectifs des soldats de l'ALN tués au combat (source militaires française) 2è Bureau-3è Bureau:

1954: 76 / 1955: 2786 /  1956: 16 553 / 1957: 32 088  / 1958 : 30 686 / 1959 : 26 339 / 1960 : 19 723 / 1961 : 3253    

Total officiel: 141 504 .

Pour 1954-1962: 143 678

Note de l'auteur du tableau : A comparer avec les 152 863 combattants civils et militaires enregistrés par le ministère algérien

 

NDLR : Le tableau (plus détaillé que celui présenté içi, accompagne des "précisions" de Mohamed Harbi qui avait accordé une très longue interview à El Watan (in édition du jeudi 26 mai 2011) sur les archives françaises qui seront ouvertes en 2012 et que l'interviewer ou le secrétariat de rédaction du journal avait titré : "Elles sont sensibles et explosives".