Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Apn - Elus

Date de création: 11-05-2008 12:34
Dernière mise à jour: 15-03-2012 11:31
Lu: 1305 fois


ADMINISTRATION - INSTITUTIONS - APN - ELUS

C'est le 3 juin 2002 que les résultats de l'élection des députés à l'Assemblée populaire nationale (Apn) du 30 mai 2002 ont été validés par le Conseil constitutionnel :
Electeurs inscrits : 17 951 127
Votants : 8 288 536
Taux de participation : 46,17%
Abstentions : 9 662 591
Suffrages exprimés : 7 420 867
Bulletins nuls : 867 669
Nombre de sièges remportés et de voix obtenues par les listes :
Fln : 199 (2 618 003 voix)
Rnd : 47 (610 461)
Mouvement Islah : 43 (705 319)
Msp : 38 (523 464)
Indépendants : 30 (365 594)
Pt : 21 (246 770)
Fna : 8 (113 700)
Mouvement Nahda : 1 (48 132)
Pra : 1 (19 813)
Men : 1 (14 465)
Notes : - Les élections législatives ont vu 943 listes représentant 10 052 candidats dans 48 circonscriptions et 6 zones (à l'étranger: 43 listes sur les 943). Il y avait 814 listes de partis politiques et 129 listes de candidats indépendants.
-Le nombre de circonscriptions électorales et le nombre de sièges à pourvoir pour l'élection se fait suivant le prorata de la population de chaque wilaya. Elles affectent un (1) siège par tranche de 80 000 habitants et un (1) siège supplémentaire pour chaque tranche restante de 40 000 habitants. Les wilayas dont la population est égale ou inférieure à 350 000 habitants bénéficient de quatre sièges. D'où, l'application actualisée du recensement général de la population et de l'habitat de 1998 donne 389 sièges pour l'élection de l'Apn , soit une augmentation de 9 sièges par rapport à l'élection de 1997 (380 sièges). Ces 9 sièges sont réparties sur huit wilayas : Chlef, Biskra, Tébessa, Skikda, Ouargla, Oran et Souk Ahras.. Le nouveau découpage qui a touché les wilayas d'Alger, Boumerdès, Tipasa et Blida a fait que la capitale a bénéficié de huit sièges retirés respectivement à Tipasa (-4), à Boumerdès (-3) et à Blida (-1). La communauté nationale établie à l'étranger compte (toujours) 8 représentants.

- La nouvelle Assemblée nationale (issue des élections législatives de mai 2012) aura 462 députés

Elections législatives de mai 2012:

 

La communauté nationale établie à l’étranger  est représentée par huit (8) membres élus selon des critères géographiques et de densité de population.

Quatre (4) zones géographiques:

. Une zone (zone 1), regroupant les circonscriptions consulaires de Paris, Nanterre, Bobigny, Vitry, Pontoise, Lille, Strasbourg et Metz, qui dispose de deux (2) sièges. Le dépôt des candidatures de cette zone s’effectue auprès du consulat général d’Algérie à Paris.

. Une zone (zone 2), regroupant les circonscriptions consulaires de Lyon, Nantes, Besançon, Grenoble, Saint-Etienne, Marseille, Nice, Montpellier, Toulouse et Bordeaux, qui dispose de deux (2) sièges.

Le dépôt des candidatures de cette zone s’effectue auprès du consulat général d'Algérie à Marseille.

. Une zone (zone 3), regroupant les circonscriptions diplomatiques et consulaires du Maghreb, Machrek, Afrique, Asie-Océanie, qui dispose de deux (2) sièges.

Le dépôt des candidatures de cette zone s'effectue auprès de l’ambassade d’Algérie à Tunis.

. Une zone (zone 4), regroupant les circonscriptions diplomatiques et consulaires d'Amérique et du reste de l.Europe, qui dispose de deux (2) sièges.

Le dépôt des candidatures de cette zone s’effectue auprès de l’ambassade d.Algérie à Washington.

Pour les zones trois (3) et quatre (4), le dépôt des candidatures peut être également effectué auprès du poste diplomatique ou consulaire du lieu de résidence, contre récépissé de dépôt.

Dans ce cas, les candidatures déposées sont transmises dans le respect des délais légaux requis, selon le cas, par le chef de poste diplomatique ou consulaire du lieu de résidence à l’ambassade concernée par le dépôt.

Chaque liste de candidature doit comporter un nombre de candidats égal au double du nombre de sièges à pourvoir.

Aux termes des dispositions ci-dessus énoncées, la répartition des sièges est effectuée en prenant en compte le quotient électoral résultant de la division du nombre des suffrages exprimés par deux (2).

 

Les sièges sont répartis entre les listes de candidats proportionnellement au nombre de voix obtenues avec application de la règle du plus fort reste.

Les candidats figurant sur la liste doivent résider dans la zone géographique qu’ils postulent à représenter.

 

.  .