Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Maladie - Sida - Milieu estudiantin

Date de création: 11-02-2011 03:51
Dernière mise à jour: 11-02-2011 03:51
Lu: 566 fois


ETUDES ET ANALYSES- MALADIE - SIDA - MILIEU ESTUDIANTIN

- Mardi 25 janvier 2011, les résultats d'une étude  sur "les connaissances, attitudes et comportements des jeunes universitaires sur l'infection à VIH/Sida"   a été présentée au siège de l'INSP. L'enquête  qui a été réalisée sur un échantillon représentatif de 1 798 étudiants des deux sexes dont 1621 à l'USTHB et 177 au niveau de l'EHEEC a révélé que:

50,5% des jeunes universitaires ont des relations sexuelles à risque, cest-à-dire qu'ils pratiquent l'acte sexuel avec différents partenaires ou ne se protègent pas lors de leurs rapports sexuels.

La proportion d'étudiants  ayant eu des relations sexuelles avec un partenbaire non régulier au cours des 12 derniers mois est de 70,4%. Au cours de ces pratiques, 42,8% déclarent avoir utilisé des préservatifs quoique les étudiants de sexe masculin "se protègent mieux que ceux du sexe opposé".

L'étude a relevé que 11% des étudiants ont des rapports sexuels avant l'âge de 15 ans et plus de la moitié déclarent ne pas se protéger lors des rapports exuels, et seulement 2,9% de jeunes universitaires maîtrisent toutes les conaissances relatives à la transmission du virus du VIH/SIDA.

Les experts ont aussi montré que 88,4% des étudiants enquêtés, tous sexes confondus, connaissent la gravité de l'infection au VIH/SIDA, mais moins d'un tiers (30,9%) savent qu'il existe un traitement contre ce fléau.

Les experts déplorent que l'évolution de l'infection en Algérie qui, selon ONUSIDA est à faible prévalence , touche particulièrement les jeunes filles et les jeunes garçons, ajoutant qe l'nfection est également caractérisée par une féminisation "grandissante".

Note: - L'étude a été menée avec l'appui de l'Association pour l'information sur les drogues et Sida  , Aids-Algérie . Elle s'inscrit dans le cadre du projet de l'année 2010, intitulé "Appui à l'accès à l'information sur les IST/VIH/SIDA et à la promotion du dépistage volontaire et gratuit auprès des jeunes universitaires. Le projet est financé conjointement par les ambassades des Pays Bas et de France avec l'appui technique de l'ONUSIDA.