Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Terrorisme - Evaluation Anp

Date de création: 20-11-2010 04:54
Dernière mise à jour: 20-11-2010 04:54
Lu: 825 fois


- Lors du Colloque international sur le terrorisme tenu à Alger les 26-27 et 28 octobre 2002, le Chef d'état-major de la 1ère Région militaire, le général Maiza avait déclaré que le terrorisme en Algérie vivait, depuis 1968, sa "phase de déclin" avec seulement "six cents terroristes actifs tous groupes confondus", concentrés dans les régions boisées et montagneuses….
De quelque six ou sept groupes ou groupuscules apparus au début des années 90, il ne reste plus "que les Groupes islamistes armés (Gia) et le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (Gspc) , ce dernier étant lié à El Qaida, le groupe de Ben Laden, auteur des attentats de New York de 2001".
Le Gspc (300 individus) et les Gia (60 éléments) "sont minés par des luttes de pouvoir en leur sein" et "les deux organisations n'avaient plus, depuis 1998, la logistique nécessaire pour commettre les attentats à grande échelle". Repliés dans les zones montagneuses et les régions boisées , les terroristes des Gia et du Gspc s'acharnent sur les zones rurales et semi-rurales pour commettre des assassinats et pratiquer le rackett.
Le général Maiza a rappelé que la loi sur la concorde et le repentir avait permis à 6000 terroristes de se rendre. Pour lui, le terrorisme "est vaincu en Algérie", mais "la subversion, toujours à l'œuvre, risquait de compromettre l'avenir des générations futures".

 

- El Watan week end du vendredi 16 juillet 2010 publie un dossier sur "le redéploiement des phalanges terroristes" (pages 4 et 5), élaboré , selon l'auteur, suite à "des rencontres avec des experts de la lutte antiterroriste".

La carte présentée indique , entre autres,  l'existence de douze katibate : Ennasr, Essouna ( Région de Sidi Bel Abbès), Djounoud Allah (Régions de Chlef , Ain Defla et de Tipasa), El Forqane (Régions de Bouira et de Bordj Bou Arréridj), El Farouk (Régions d'Alger et de Boumerdès), Al Ansar (Région de Tizi Ouzou), Ibad Errahmane (Région de Jijel), Echouhada (Région de Skikda), Al Ahouel (Région de Souk Ahras et de Tébessa), El Fath El Moubine (Région de Tébessa), El Maout (Région entre Biskra ,Tébessa et El Oued), El Mouhadjirine (Sud de Djelfa, M'Sila et Biskra).

La plupart des zones opérationnelles sont dans le nord du pays.

La route des armes (approvisionnement et financement) passe par les frontières sud du pays...avec l'utilisation intensive de chameaux aux frontières Sud-Est du pays pour l'"acheminement des armes et des produits explosifs".

Pour l'auteur , le commandement général et opérationnel se trouve en Kabylie.

A Alger, trois katibate menacent la capitale: El Ansar, El Forqane et Al Arqam.