Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Mandela Nelson - Souvenirs de la Guerre de libération nationale

Date de création: 17-11-2010 21:24
Dernière mise à jour: 06-01-2013 10:33
Lu: 616 fois


HISTOIRE - ETRANGER- MANDELA NELSON - SOUVENIRS DE LA GUERRE DE LIBERATION NATIONALE

Dans son ouvrage autobiographique My long way for freedom ( "Mon long parcours pour la liberté"), édité en octobre 2005, Nelson Mandela affirme qu'il s'est inspiré de la Révolution algérienne dans son combat pour libérer son pays du régime de l'apartheid et de la ségrégation raciale.
Il relate, dans son livre, le séjour effectué en Afrique du Nord  après avoir quitté son pays peu après que son mouvement ait opté pour la lutte clandestine.
A Oujda (Maroc), en 1962,  en compagnie de Robert Reisha, il a visité le quartier général de l'Aln où on lui parla longuement des méthodes de lutte adoptées par les Algériens contre les forces coloniales et qui allient opérations militaires et action politique, les premières destinées à déstabiliser le présence coloniale et à mobiliser l'ensemble des forces politiques et économiques avec, pour objectif final, la défaite de l'ennemi, la seconde à mobiliser l'opinion publique internationale. C'est précisement à l'état-major ouest et sous la conduite de Si Slimane (Kaid Ahmed) et de Si Djamal (Chérif Belkacem) que Mandela et les siens feront leur apprentissage des techniques de la guérilla. Le futur ambassadeur en Afrique du Sud libérée de l'apartheid, Noureddine Djoudi, fera l'interprète
Par ailleurs, il a assisté, toujours en 1962,  à une revue militaire organisée dans la périphérie de Oujda en l'honneur de Ahmed Ben Bella qui venait de sortir des geôles françaises et, c'est à ce moment qu'il a caressé l'espoir de fonder une armée à l'image de l'Aln (elle sera effectivement créée avec pour appelation Umkonto we Sizwe: le fer de lance de la nation). C'est aussi, à ce moment, que l'Algérie indépendante propose à Mandela de soutenir financièrement son parti , l' ANC, et d'installer, en Algérie, des camps d'entraînement pour la rebellion sud-africaine anti-apartheid.