Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Islam - Mouton de l’Aid

Date de création: 11-05-2008 13:00
Dernière mise à jour: 29-12-2008 10:59
Lu: 706 fois


- Quels sacrifices exige l'Aid El Adha ? Ce sont des sacrifices d'animaux dont la consommation est licite en Islam : des ovins, des caprins, des bovins et des camelins.Cependant, dans la pratique, on égorge surtout des moutons en exécution d'une obligation traditionnelle.
A cet égard, les musulmans constituent trois groupes :
Ceux qui, pubères et sains d'esprit, ont suffisamment de moyens financiers pour sacrifier ; ils sont tenus de le faire à moins d'un cas de force majeure qui s'y oppose.
Ceux qui sont dépourvus financièrement ; ils en sont certainement dispensés. Ils n'ont pas à s'endetter ou à vendre leurs meubles pour pouvoir acheter un mouton et avoir le plaisir de l'égorger (…).
Ceux qui possèdent bien les moyens financiers pour sacrifier, mais vivent dans un milieu où le cheptel déficitaire est en voie de reconstitution. Ceux-là doivent, par civisme, renoncer à sacrifier ; l'intérêt général passe avant tout ; c'est le droit religieux qui le proclame.
Il convient de signaler que les fidèles qui, pour les raisons sus-indiquées, s'abstiennent de sacrifier, ont toute latitude d'acquérir les quantités de viande dont ils ont besoin pour fêter l'Aid et, le cas échéant, pour procéder à une répartition charitable parmi les déshérités du sort.
L'animal choisi doit, pour les ovins ("djadah"), avoir un an révolu. Pour les caprins, c'est un "tsani", c'est-à-dire un animal qui est entré dans sa deuxième année. Quand l'animal est un bovin, il faut qu'il soit dans sa quatrième année. Si c'est un camelin, il faut qu'il ait six ans.
Pour les ovins, les mâles non châtrés sont préférés à ceux qui le sont. Ces derniers sont préférés aux femelles qui, à leur tour, sont préférables aux caprins mâles puis femelles. Les caprins non châtrés sont préférables aux caprins femelles. Celles-ci sont préférables aux bovins et aux camelins.
Tous ces animaux ne doivent être ni borgnes, ni malades, ni réellement boîteux, ni maigres sans aucune graisse. Il faut éviter soigneusement de choisir une bête ayant un vice quelconque.
(Extraits d'une communication du Pr A. Bendali Amor)