Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Ventes russes

Date de création: 22-07-2010 02:21
Dernière mise à jour: 03-03-2014 16:07
Lu: 867 fois


DEFENSE - ARMES - VENTES RUSSES

- Annoncée en avril 2010 par les médias russes, la commande de seize nouveaux chasseurs bombardiers pour l'armée algérienne a été confirmée mardi 20 juillet 2010 par le chef du  service fédéral russe pour la coopération militaro-technique, à Londres, et dont les propos ont été rapportés par l'agence française AFP (reprise par El Watan du mercredi 21 juillet 2010).

Un partie de la commande va être honorée en 2011 et l'autre partie en 2010.

La contrat a été conclu début mars 2010. Il vient remplacer la commande de 34 avions de chasse de type Mig 29 d'une valeur de 1,2 milliard de dollars, annulée en 2007 par l'Algérie en raison d'un défaut de qualité. A cette acquisition s'ajoutent les 28 Sukhoi achetés en vertu du contrat militaire de 7,5 milliards de dollars signé en 2006 entre l'Algérie et la Rusie.

Ce contrat a été signé en échange de l'effacement de 4,7 milliards de dollars de dettes militaires contractées par l'Algérie auprès de l'ex-URSS.

En tout donc, l'Algérie a acheté 44 avions de chasse de type Sukhoi auprès de la Russie depuis 2006. Les avions Sukhoi 30 MKA sont des variantes de SU-30MK spécialement équipés selon les spécificités algériennes.

Toujours selon El Watan du mercredi 21 juillet 2010, Les avions de chasse n'étaient qu'une partie d'un important package d'armement qui comprenait aussi huit systèmes sol-air S-300PMU-2, 185 chars T-90S et un système sol-air Pantsyr-SI. Le contrat prévoyait la maintenance et la modernisation de blindés et navires algériens de technologie russe.

- La presse du 20 juillet 2011 (El Khabar) rapporte les propos (à l'agence Novosti) du président de la structure chargé de la coopération militaire technique , Dimitriv Mikhael/ selon lui, les exportations de la Russie en armements atteindront , en 2011, plus de 11 milliards de dollars (10 en 2010 et 8,5 en 2009)  ..et l'Algérie et la Syrie se trouvent dans le lot des   plus importants clients

- El Watan en date du mercredi 15 février 2012 rapporte que (selon la presse russe) la Russie allait livrer à l'Algérie 120 chars T-90 . Déjà, la Russie avait livré 185 chars T-90. En fait, il s'agit d'un vieux contrat datant de septembre 2006, conclu six mois après la visite de V. Poutine à Alger.  La signature du contrat  , plus d'un milliard de dollars, a été alors  rendue publique par un directeur de Rosoboronexport.

- Selon le site électronique www.algeriepatriotique.com, (mardi 25 février 2014/ Amine Sadek), L’Algérie vient de faire une nouvelle commande de sous-marins russes Varshavyanka de type Kilo 636M et le contrat s’y rapportant devrait être signé au cours du premier semestre 2014. C’est l’agence russe d’informations Itar-Tass qui en fait l’annonce, indiquant que le contrat pourrait être signé au cours du premier semestre 2014. Ces deux sous-marins viendront s’ajouter aux deux exemplaires de ce submersible, ainsi qu’aux deux autres de type Kilo de type 877-EKM acquis dans les années 1980 par l’Algérie. Ce qui portera la flotte de la marine algérienne à six sous-marins. Selon la même source, cela fait quelques années qu’il était question de cette commande. Si la signature du nouveau contrat intervenait comme prévu au cours de ce semestre, les submersibles à propulsion diesel-électrique pourraient alors être livrés en 2018, pour un coût estimé de 500/600 millions de dollars. Les sous-marins de la classe Kilo, surnommés les «trous noirs» pour leur capacité à éviter la détection, sont considérés, par les spécialistes, comme faisant partie des sous-marins classiques les plus silencieux au monde. Pour les caractéristiques techniques, le sous-marin est conçu pour les luttes anti-sous-marines et antinavires, ainsi que pour des missions de patrouille et de reconnaissance. Le sous-marin a un déplacement de 2 300 t. Pouvant plonger à 350 m, il a une autonomie de 6 000 nautiques et un équipage de 57 marins. Il est équipé de 6 tubes lance-torpilles de 533 mm. D’après les mêmes sources médiatiques russes, l'usine a commencé à préparer l'espace nécessaire pour répondre à la demande de l'Algérie. L’histoire de la flotte sous-marine algérienne débute au cours des années 1980 avec la réception des 2 sous-marins 877-EKM en 1987 et 1988. Baptisés Raïs El-Hadj Moubarak et Raïs El-Hadj Slimane. Une opération de rénovation lourde des systèmes de commande et du système de propulsion, ainsi qu’une adaptation au lancement de missiles 3M-54 (dénomination Klub par l’Otan) avait été effectuée entre 1993 et 1996 sur les deux submersibles. En plus de la capacité de lancer des torpilles marines, les submersibles algériens disposent ainsi de missiles pouvant viser un navire ou un point terrestre dans un rayon de 225-300 kilomètres. Les deux premiers sous-marins de type Kilo 636M ont été acquis par l’Algérie en 2010.