Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Industrie pharmaceutique - Brevets

Date de création: 04-07-2010 21:25
Dernière mise à jour: 04-07-2010 21:25
Lu: 552 fois


- Une étude réalisée par l'UNOP, depuis la mise en place de la réglementation de notre pays sur les brevets , en prévision de l'adhésion à l'OMC en 2003, a montré que, durant ces années , peu de produits ont été fabriqués localement.

La première contrainte était la présentation d'un document de l'INAPI prouvant que le médicament n'est pas breveté pour pouvoir l'enregistrer.

Le nombre de produits fabriqués de 1996 à 2004 est insignifiant . Seulement 150 DCI ont été fabriqués par une trentaine de fabricants.Ils ne sont pas généralement à très forte valeur ajoutée.

Après la levée de la contrainte en 2005, létude a révélé que de 2004 à  2007, 272 DCI ont été fabriqués , soit le double de ce qui a été produit durant la première période. Sur les 20 molécules les plus chères commercialisées en Algérie, en excluant les insulines, les médicaments anticancers, les molécules biotechnologiques , le chiffre d'affaires a atteint, entre 2003 et 2009, 20 milliards de dinars. Par contre, sur 4 molécules anticancéreuses admises en générique en milieu hospitalier, on économisera 2 milliards de dinars par an.