Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Programme d'investissements publics 2010/2014

Date de création: 06-06-2010 20:31
Dernière mise à jour: 30-06-2010 20:47
Lu: 566 fois


Communiqué du Conseil des ministres du lundi 24 mai 2010. Extrait

" 1. Le Conseil des ministres a tout d'abord examiné et adopté le programme d'investissements publics pour la période allant de 2010 à 2014". Extraits.

 Coût de l'ensemble des opérations de développement inscrites durant les années écoulées, dont certains projets structurants sont encore en cours de réalisation: 17 500 milliards de dinars

Programme retenu pour 2010-2014: 21 214 milliards de dinars (soit l'équivalent de 286 milliards de dollars). Il concerne deux volets, à savoir:

- le parachèvement des grands projets déjà entamés, notamment dans les secteurs du rail, des routes  et de l'eau, pour un montant de 9 700 milliards de dinars (équivalent à 130 milliards de dollars);

- et l'engagement de projets nouveaux pour un montant de 11 535 milliards de dinars (soit l'équivalent de près de 156 milliards de dollars).

Le programme 2010-2014 réserve plus de 40% de ses ressources à l'amélioration du développement humain avec notamment :

- près de 5 000 établissements de l'Education nationale (dont 1 000 collèges et 850 lycées), 600 000 places pédagogiques universitaires et 400 00 places d'hébergement pour les étudiants, et plus de 300 établissements de formation et d'enseignement professionnels:

- plus de 1 500 infrastructures de santé dont 172 hôpitaux, 45 complexes spécialisés de santé, et 377 polycliniques, ce à quoi s'ajoutent plus de 70 établissements spécialisés au bénéfice des handicapés;

- deux (2) millions de logements, dont 1,2 million sera livré durant le quinquennat, le reste devant déjà être mis en chantier avant la fin de l'année 2014;

- le raccordement d'un million de foyers au réseau du gaz naturel et l'alimentation de 220 000 foyers ruraux en électricité;

- l'amélioration de l'alimentaion en eau potable, notamment, avec la réalisation de 35 barrages et de 25 systèmes de transfert d'eau, et l'achèvement de toutes les stations de dessalement de l'eau de mer en chantier;

- plus de 5 000 infrastructures pour la jeunesse et les sports, dont 80 stades, 160 salles polyvalentes, 400 piscines et plus de 200 auberges et maisons de jeunes;

- ainsi que d'importantes programmes pour les secteurs des moudjahidine, des affaires religieuses, de la culture et de la communication;

 

Par ailleurs, le programme réserve aussi près de 40% de ses ressources à la poursuite du développement des infrastructures de base et à l'amélioration du service public, avec notamment :

- plus de 3 100 milliards de dinars destinés au secteur des travaux publics pour poursuivre l'extension et la modrnosation du réseau routier, et l'augmentation des capacités portuaires;

- plus de 2 800 milliards de dinars réservés au secteur des transports en vue de moderniser et d'étendre le réseau de chemin de cfer , d'améliorer le transport urbain (avec notamment la réalisation de tramwayas à travers 4 villes), et de moderniser les infrastructures portuaires;

- près de 500 milliards de dinars pour l'aménagement du territoire et de l'environnement;

- et près de 1 800 milliards de dinars pour l'amélioration des moyens et de prestations des collectivités locales, du secteur judicaire, et des administrations de régulation fiscale, comnerciale et du travail.

 

(....) le programme réserve ,aussi , plus de 1 500 milliards de dinars à l'appui au développement de l'économie nationale, avec notamment:

- plus de 1 000 milliards de dinars affectés au souten au développement agricole et rural mis en route depuis l'année dernière;

- et près de 150 milliards de dinars à la promotion de la petite et moyenne entreprise, à travers la réalisation de zones industrielles, le soutien public à la mise à niveau ainsi que la bonification de crédits bancaires pouvant atteindre 300 milliards de dinars à cette même fin.

 

Le développement industriel mobilisera aussi plus de 2 000 milliards de dinars de crédits bancaires bonifiés par l'Etat pour la réalisation de nouvelles centrales électriques, le développement de l'industrie pétrochimique et la modernisation des entreprises publiques.

L'encouragement à la création d'emplois bénéficiera , quant à lui, de 350 milliards de dinars  (....). Cela permettra de concrétiser l'objectif de création de trois millions d'emplois durant les cinq années à venir.

Par aileurs, le programme réserve également un montant de 250 milliards de dinars au développement de l'économie de la connaissance à travers le soutien à la recherche scientifique et à la généralisation de l'enseignement et de l'usage de l'outil informatique dans tout le système national d'enseignement et dans le service public.