Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Fruits et légumes

Date de création: 02-03-2010 05:14
Dernière mise à jour: 03-08-2011 16:04
Lu: 807 fois


AGRICULTURE - CULTURES - FRUITS ET LEGUMES

- Grâce au PNDA, la production fruitière en Algérie a connu ces dernières années une dynamique d'extension des superficies (augmentation de l'ordre de 53% entre les campagnes 1996 et 2006), de sorte que celle occupée par l'arboriculture en 2006 est de 480 000 ha , soit 8,96% de la superficie agricole utile (SAU).

L'évolution quantitative de la production (entre 1996 et 2006) des fruits à noyaux et pépins, agrumes, dattes et vignoble est respectivement de 163%, 61%, 104%, 36% et 103%. L'évolution moyenne de l'ensemble des fruits est de 100%. L'évolution annuelle des rendements (entre 1996 et 2006) des fruits à noyaux et pépins, figues, agrumes, dattes et vignoble est respectivement de 46,7%, 20,6%, 72,6%, -14,5% et -8,2%. L'évolution des rendements durant cette même période de l'ensemble des fruits est de 35,6% (passage de 43 q/ha à 58 q/ha).

Concernant les légumes, en 2006, la superficie totale qui lui est consacrée est de 337,807 ha. celle occupée par la pomme de tere est de 98 825 ha soit 29% du total. La production moyenne des légumes (entre 1996 et 2006) est de 35,72 millions de quintaux , avec 14,38 millions de qx pour la pomme de terre , soit 40% de l'ensemble de la production.

Le rendement de la pomme de terre (durant la même période) est passé de 134,6 q/ha à 220,7 q/ha et celui des légumes (en général) est passé de 107,27 q/ha à 158/q/ha.

Les importations de fruits et légumes sont passés de 12,03 millions de dolars en 1996 à 105,41 millions de dollars en 2007 et en quantité de 9000 qx à 2 656 000 qx.

Durant la même période, la banane représente presque les 3/4 de l'ensemble des importations , c'est-à-dire une valeur moyenne de 37 millions de dollars /an sur un ensemble de 52 millions de dollars/an.

Les importations de légumes en valeur sont passées de 64,8 millions de dollars en 1996 à 158,4 millions de dollars en 2007 et en quantité de 2,1 millions de qx à 2,7 millions de qx.

On notera que les importations en valeur de pommes de terre sont passées de 1,5 million de dollars à 46,4 mllions de dollars et que les importations de pommes de terre de semence sont passées de 20,7 millions de dollars à 64,3 millions de dollars durant la même période.

Pour ce qui concerne l'évolution des prix de gros des fruits et légumes sur la période 1996-2007 à travers des indices de prix et de leur évolution, nous avons:

De 2006 à 2007 , les fruits frais, les légumes frais et la pomme de terre ont connu respectivement une hausse de 15%, 7,05% et 41,4%.

Cette variation annuelle  inquiétante confirme la tendance lourde hausière des prix de la filière traduite par les indices de prix suivants pour l'année 2007, l'année de référence étant 1996: 201,4% pour les fruits frais, 147,1% pour les légumes frais et 203% pour la pomme de terre.

Ainsi,malgré l'évolution appréciable de la production induite à la fois par l'accroissement des superficies et des rendements, l'Algérie est loin d'être autosuffisante en matière de fruits et légumes. Le pays a été contraint d'importer , en 2007, 70 000 tonnes pour une valeur de 373 millions de dollars.

Si la qualité de l'ensemble des fruits et légumes nationaux n'a pas sensiblement changé au cours de la période 1996-2007, en revanche les indices de prix ont connu une tendance à, la hausse pour les fruits frais (plus de 200%) et pour les légumes frais (près de 150%). Une dégradation continue du raport qualité-prix caractérise donc la filière.

- En 2011, la production natioanle d'agrumes a dépassé les 11,63 millions de quintaux , en hausse de 41% par rapport à la saison précédente: 74% d'oranges de différentes variétés, de 6% de clémentines, de 7% de citrons et de 4% de mandarines