Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Eglise - Notre Dame d'Afrique

Date de création: 11-05-2008 13:00
Dernière mise à jour: 04-01-2011 05:36
Lu: 897 fois


Sur le flanc de Sidi Bennour, juste à côté d'un marabout du même nom et d'un petit cimetière Ibadite, au bout du chemin Ibn Toumert, dominant la baie d'Alger (et le stade du 20 Août de Bologhine, ex-Saint-Eugène), se dresse la basilique Notre-Dame d'Afrique ("Madame l'Afrique").
L'édifice, dont le parvis offre le magnifique panorama, balaie en contre-bas les cimetières chrétien et israélite enfouis dans une forêt de cyprès imposante.
Impressionnante œuvre architecturale, les travaux de construction ont commencé en 1858 avec l'évêque d'Alger, Mgr Pavy. Elle fut consacrée quatorze années plus tard , en 1872, par Mgr Lavigerie. L’édifice est fréquenté quotidiennement par 300 personnes et reçoit 100 000 visiteurs par an.
En 2007, un projet de restauration (rendu nécessaire surtout après le séisme de Boumerdès du 21 mai 2003 qui a provoqué et accentué des fissures importantes) d’une durée de trois ans a été lancé entre plusieurs parties algéro-françaises (Association diocésaine d’Algérie, Wilaya d’Alger en tant que maître d’ouvrage délégué des travaux de la première tranche, l’entreprise Girard et plusieurs sponsors et mécènes publics et privés algériens et français comme Sonelgaz).

Lundi 13 décembre 2010, la basilique a été inuaugurée officiellement après l'achèvement des travaux de restauration et de rénovation entamés en 2007. Les travaux avaent débuté en juillet 2007 et avaient été  confiés à l'enteprise française Girard. Leur coût s'est élevé à 510 millions de dinars (320 millions en concours publics , 130 millions en contributions de mécènes et 60 millions en dons recueillis par l'association Diocésaine d'Algérie.)

Note : un chantier-école a été installé à l'occasion du lancement des travaux de confortement de la basilique. Des jeunes (issus du centre de formation progfessionnelle Ourida Medad de la Casbah, ont été formés aux métiers de la taille de pierre et de la maçonnerie sur patrimoine ancien. La première promotion de douze stagiaires est entrée en formation en octobre 2007, la dernière a terminé sa formation en juillet 2010. Selon le responsable de l'entreprise A. Girard, quatre jeunes vont participer aux travaux de restauration de la Basilique Saint-Augustin à Annaba qui commenceront en février 2011..