Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Etrhb Haddad

Date de création: 09-01-2010 13:56
Dernière mise à jour: 20-08-2013 10:45
Lu: 733 fois


INDUSTRIES - ENTREPRISES - ETRHB HADDAD

Créé en 1988, l’ETRHB Haddad est aujourd’hui considéré comme le premier acteur privé  dans le secteur du BTP. Un concurrent de premier plan pour le groupe public Cosider, mais aussi pour les géants mondiaux du BTP, sur le marché algérien. L’essor du groupe s’est confirmé à partir des années 2000 grâce  au lancement du programme d’investissement public dans la réalisation des infrastructures de base, dans les travaux publics, l’hydraulique et le transport ferroviaire.
 
En 2010, le groupe avait lancé un emprunt obligataire pour lever 70 millions d’euros de fonds. « Avec un staff de 6 000 collaborateurs, l’ETRHB compte bien saisir, aujourd’hui, toutes les opportunités d’investissement qu’offre le marché algérien, afin de bâtir un outil de réalisation au service du développement de l’Algérie et capable de rivaliser avec les leaders mondiaux dans le domaine de la construction », écrit Ali Hadad, PDG du groupe familial, sur son site web.

Ce PDG n’a ainsi jamais raté l’aubaine. Revue de détails : outre les derniers marchés attribués, l’ETRHB a bénéficié du projet de réalisation du tronçon autoroutier de 73 kilomètres entre Oued-Fodda et Khemis Miliana et la 2e rocade autoroutière au sud d’Alger sur 65 km, reliant Boudouaou et Zéralda, en partenariat avec le groupe espagnol CAF. Parallèlement, le groupe s’est également fait remarquer dans les chemins de fer, où il a décroché, en 2011, en association avec l’espagnol FCC Construction, un contrat de 1,5 milliard de dollars pour la réalisation de la nouvelle ligne ferroviaire reliant Tlemcen à Akid Abbas.
 
Le même groupement a décroché la réalisation d’un stade de football à Tizi Ouzou d’une capacité de 50 000 spectateurs pour plus de 420 millions de dollars. Le groupe est également impliqué,  en partenariat avec des sociétés étrangères, dans des projets similaires  à Tizi-Ouzou, Naama, et dans la réalisation de la 1ère ligne du tramway d’Alger.
 
Par ailleurs, l’ETRHB est candidat pour la réalisation de deux millions de logements dans le cadre d’un appel d’offres lancé par le ministère de l’Habitat. Il est en concurrence avec les géants mondiaux du BTP. L’ETRHB peut également se vanter d’avoir participé à la réhabilitation du port de pêche et de plaisance d’El Djemila ( la Madrague) à l’ouest d’Alger et l’aménagement en deux phases du port de pêche de Béjaia. Dans ce même créneau,  le groupe  s’est vu confier, également, le projet de réalisation du port de pêche de Gouraya dans la Wilaya de Tipaza.
 
L’ETRHB a enfin investi dans le secteur des médias à travers la création, en 2009, du quotidien Le Temps d’Algérie et de sa version arabophone Wakt El-Djazair. Le groupe a renforcé ses organes médiatiques par le lancement, il y a quelques mois, de la chaîne Dzair TV. Des investissements qui s’ajoutent à son engagement dans le secteur du sport à travers l’acquisition du club de l’USMA d’Alger dont il détient 83 % du capital.

 

Détails: Le groupe ETRHB Haddad est une entreprise familiale composée (en 2009) de six frères.

Créée en 1987 ("avec un seul employé") l'entreprise compte aujourd'hui, fin 2009, 9 000 employés ...et, en 2010, 18 000 à 20 000 employés.

Le groupe est devenu, en vingt-deux ans, un des leaders du BTP, des transports et de l'hydraulique du pays. En 2009, il a réussi à "décrocher" , face aux chinois,  en partenariat avec l'espagnol FCC Construction (il a construit les stades de Barcelone et de Berlin) la réalisation du stade olympique de Tizi-Ouzou.

Le groupe est dirigé (PDG) par Ali Haddad (né à Azzefoune le 27 janvier 1965),  formé dans le génie civil et le management. Il a eu le prix spécial du meilleur manager de l'année en 2003.