Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Académie française - Djebbar Assia

Date de création: 11-05-2008 13:00
Dernière mise à jour: 07-11-2008 08:52
Lu: 850 fois


- L'écrivaine et cinéaste Assia Djebbar, de son vrai nom Fatima-Zohra Imalayène, est élue, le 16 juin 2005, à l'Académie française, parmi les 40 "Immortels" (dont 3 femmes) à la place du constitutionnaliste Georges Vedel, décédé en février 2002.
Elle a obtenu au second tour , sur un total de 32 votants, 16 voix contre 11 à l'écrivain Dominique Fernandez.
D'une famille originaire de Cherchell, née le 4 août 1936 dans la région de Ain Bessem où son père, instituteur, y enseignait pour un temps, lycéenne à Blida, ancienne élève de l'Ecole normale de Bouzaréah avec Mouloud Feraoun, elle a été le première algérienne à être admise à l'Ecole Normale Supérieure de Sèvres en 1955.
En 1956, elle arrête ses études après avoir participé à la grève des étudiants algériens. Elle collabore au journal de la résistance El Moudjahid et séjourne en Tunisie et au Maroc.
Diplômée en histoire en 1959, elle travaille à la radio et dans la presse nationales à partir de 1962.
Docteur es-lettres, elle reçoit une multitude de prix littéraires à l'étranger pour ses multiples œuvres (deux films dont La Nouba des femmes du mont Chenoua qui avait reçu le prix de la critique internationale au Festival de Venise en 1979) et romans dont le premier , Les Impatients , date de 1958 et le dernier, La disparition de la langue française en 2005.
En 1999, elle avait été déjà élue membre de l'Académie Royale de Belgique et nommée Commandeur des Arts et des lettres en France (2001).
En janvier 2006, elle se voit attribuer, à Turin (Italie), le Prix spécial international Grinzane Cavour de littérature, un prix réservé aux auteurs italiens et étrangers ayant "consacré leur vie à la littérature". Un mois auparavant, le 17 décembre 2005, elle avait recu, à Naples, le prix international Pablo Neruda. En juin, elle avait été faite Docteur Honoris causa de l'Université d'Osnabruck (Allemagne).
Notes: - Jeudi 15 juin 2006, elle reçoit, à Paris, l’Epée de l’institution, lors d’une cérémonie tenue à l’Institut du monde arabe (Ima). Le Comité pour l’Epée était présidé par Jean Daniel, journaliste et écrivain. Jeudi 22 juin, elle faisait son entrée officielle à l’Académie française et y prononcait son discours de réception.
-.Le 4 octobre 2008, la presse annonçait sa "nomination"  comme prix Nobel de littérature avec  le français Jean- Marie Gustave Le Clézio (futur prix Nobel 2008) et le Néerlandais Cees Nooteboom.