Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Front des forces socialistes (Ffs)

Date de création: 24-10-2009 09:33
Dernière mise à jour: 02-06-2013 15:21
Lu: 612 fois


VIE POLITIQUE- PARTIS - FRONT DES FORCES SOCIALISTES

- C'est le 29 septembre 1963 qu'un groupe d'anciens militants du mouvement national et de combattants de la guerre de libération nationale  s'était réuni dans le petit restaurant d'un petit village, El Kahra (actuelle commune de Fraha, à Tizi Ouzou) et ce pour créer le premier parti d'opposition .

Le groupe , dans lequel il y avait Hocine Ait Ahmed, Mohand-Akli Benyounès, Yahia Abdelhafid a mis en place une formation politique , le Front des Forces socialistes...ainsi qu'une branche armée. Cette dernière regroupe d'anciens maquisards,  à l'instar du colonel Mohand Oulhadj, ancien chef de la wilaya III historique  après le décès du colonel Amirouche et celui du commandant Mira Abderrahmane (promu colonel à titre posthume). Les combats contre l'armée régulière (Aln, future Anp)  firent des centaines de morts et de blessés.

Le chef du Ffs, Hocine Ait Ahmed (né en 1926 à Ain El Hammam et militant du mouvement national dès la première heure   dès 1943 alors qu'il n'était que lycéen) est arrêté en 1964. Condamné à mort , peine commuée à la prison à perpétuité , il avait réussi à fuir , selon la version officielle, et à s'installer durablement en Suisse. Quarante-six ans après (2009) , il est toujours le leader du Front des forces socialistes et , toujours , dans l'opposition.

Les principaux dirigeants de l'époque  ont été libérés par la suite contre l'abandon de l'action politique. Certains se sont vus offrir des postes au gouvernement. D'autres sont devenus des hommes d'affaires.

Bien des cadres furent contraints à l'exil et les activités du parti furent réduites . Cette période fut marquée par la signature, en 1985, d'un accord, à Londres , entre Hocine Ait Ahmed et son rival d'alors, Ahmed Ben Bella, sorti de prison cinq années auparavant. L'accord portait essentiellement sur la conjugaison des efforts pour faire "tomber" le régime du parti unique , présidé à l'époque par Chadli Bendjedid.

L'ouverture politique de 1989 a donné un nouveau souffle au parti. Absent lors des élections locales de 1990, le Ffs est arrivé en deuxième position lors du premier tour des législatives de décembre 1991 avec 26 sièges derrière le Fis, aujourd'hui dissous.

Face à l'arrêt du processus électoral en janvier 1992, le Ffs s'oppose à ce qu'il qualifie de "coup de force" et propose une solution politique à une crise devenue largement sécuritaire durant toute la décennie 1990. Le Ffs alterne alors participation (législatives et locales de 1997)  et boycott (présidentielle de 1995). L'élection présidentielle de 1999 a vu la première participation de Hocine Ait Ahmed à une élection à la magistrature suprême. En revanche, il s'est retiré de la course à la veiile du scrutin avec cinq autres candidats, laissant Abdelaziz Bouteflika seul candidat.

Le parti a connu, à partir de 1995, bien des crises internes et bien des ses militants l'ont quitté , dénonçant "le manque de démocratie au sein du parti".

Le Ffs est membre de l'Internationale socialiste

En août 2010, la présidence du parti est occupée toujours par Hocine Ait Ahmed alors qu'il y a un secrétariat national de 22 membres ,  Karim Tabou restant le premier secrétaire. Par la suite, il est remplacé par Ali Laskri...et le parti se présentera aux élections législatives du 10 mai 2012. Il obtiendra 21 sièges (sur un total de 462 sièges) puis 6 autres après étude des recours par le Conseil constitutionnel (d'où un total de 27) dont un ...à Constantine, une nièce de Mouloud Hamrouche. 

Il connaîtra , malheureusement, des cas d'indiscipline, dont ceux de Karim Tabou (ancien secrétaire national  fraîchement élu député) et de Samir Bouakouir, non élu, représentant du FFS à l'étranger (France)

NOTES : - 5è Congrès du FFS les 23-24 et 25 mai 2013 àn Alger. Hocine Ait Ahmed n'y assiste pas pour "raisons familiales" (décès de parents juste auparavant). Il ne se représente pas et devient président d'honneur alors qu'une instance présidentielle collégiale de 5 membres (A. Cherifi, A. Betatache , R. Halit, A. Laskri et Saida Ichalamen)  est élue . Le premier secrétaire sera désigné parmi les 5 membres. .

-Samedi 1 juin 2013 (communiqué) Ahmed Betatache est désigné Premier secrétaire du FFS. Il est député à l'APN et  président du groupe parlementaire