Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Enquête Mics 2006-2009 - Résultats

Date de création: 04-09-2009 19:12
Dernière mise à jour: 04-09-2009 20:46
Lu: 702 fois


Le taux d'analphabétisme de la population âgée de 10 ans et plus est estimée à 24% , soit une personne sur cinq de cette tranche d'âge. Ce taux est de 16,5% pour les hommes et 31,6% pour les femmes ( selon l'enquête MICS initiée par l'UNICEF avec la collaboration du ministère de la Santé et dont les résultats sont publiés en juin 2009) , ce qui fait ressortir une tendance à la baisse auprès des générations jeunes.

Ainsi, ce taux est estimé à plus de 70% auprès de la population âgée de 60 ans et plus , pour 3% dans la tranche d'êge de 10 à 14 ans, aussi bien chez les garçons que chez les filles.

Plus des 1/3 des personnes âgées de 70 ans et plus sont analphabètes. Près de la moitié chez les personnes âgées de 60 à 64 ans, le tiers dans la tranche d'âge de 50 à 54 ans et 10% seulement chez ls jeunes de moins de 35 ans , alors que chez les femmes , la progression de l'analphébétisme par âge s'effectue à un rythme plus accéléré.

Selon l'enquête, l'analphabétisme touche plus de 9 femmes sur 10 êgées de 55 ans et plus, 50% des femmes âgées de 45 à 49 ans, près d'une femme sur quatre des 30-34 ans, près d'une femme sur cinq des 25-29 ans et 7,8% chez les femmes âgées entre 15-19 ans.

L'analphabétisme atteint beaucoup plus le milieu rural par rapport au milieu urbain.

 L'enquête fait ressortir, en ce qui concerne le niveau d'instruction de la population, que 22,9% de la tranche des 10 ans et plus n'ont aucun niveau d'instruction, alors que 23,9% ont atteint le cycle primaire, 29,4% le niveau moyen, 16,8% le secondaire et seulement 7% le niveau universitaire.

Selon le sexe , la non-scolarisation concerne plus les femmes que les hommes, avec 29,7% des femmes qui n'ont aucun niveau d'études contre 16,2% chez les hommes. Dans le même cadre, il ressort, aussi, que la population vivant en zone urbaine se caractérise par un niveau d'instruction largement plus élevé par rapport à celle vivant en milieu rural, avec des taux respectifs de personnes sans instruction de 16,2% en zone urbaine contre 29,7% en milieu rural.