Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Révolte des Righas

Date de création: 28-08-2009 17:47
Dernière mise à jour: 28-08-2009 17:47
Lu: 671 fois


- Au mois de juin1896, 27 tribus de la région de Ain Torki (ex-Marguerite) , spoliées de leurs terres ( dont plus de 1 600 hectares de terres fertiles  ) se sont réunies et ont introduit un recours auprès du Conseil général d'Alger , demandant à cette instance l'abrogation de l'application du "senatus" consulte , recueil de lois autorisant les expropriations et autres "prélevements" de terres par les autorités coloniales au profit des colons européens. N'ayant pas reçu de réponse, l'inseurection a connu une phase préapratoire le 22 avril 1901. Tous els chefs de tribus ontbtenu une réunion au sanctuaire de Sidi M'hamed Benyahia à quelques 3 km à l'est de Ain Torki, au lieu Tizi-Ouchir.

La révolte a eu lieu le vendredi 26 avril 1901 , et a ciblé la petite garnisaon locale. Bilan:  66 Algériens massacrés (avec l'appui des renforts venus de Miliana) alors qu'il y eut 37 colons tués. 187 insurgés sont arrêtés et jugés et le procès a eu lieu à la cour d'assises de Montpellier.

A l'issue du procès, 85 déportations au bagne de Nouvelle Calédonie ont été ordonnées ainsi qu'à Cayenne. Parmi les déportés figurent 6 chefs de tribus: Mohamed Yacoub, Bourbiza M'hamed, Talbi Miloud, Othmane M'hamed, Abdellah El Hirti, Hadj Benaicha ce dernier est mort en 1905 suivi patr Yacoub Mohamed).

Le procès s'est ouvert le 11 décembre 1902 et s''ets terminé le 8 février 1903..et  deux  jours aoprès l'annonce du verdict, le quotidien français La Dépêche faisait paraître un article intitulé "La révolte des Righas"..."une révolte de paysans, accablés d'impôts, persécutés et affamés...Si la France laisse subsister ce régime, il y aura fartalement des insurrections plus terribles et elle perdrait l'Algérie". Un avertissement qui n'a jamais été entendu!