Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Violence en milieu scolaire

Date de création: 28-08-2009 11:37
Dernière mise à jour: 09-03-2012 07:40
Lu: 737 fois


EDUCATION - ECOLE - VIOLENCE EN MILIEU SCOLAIRE

- Selon deux chercheurs du Cread (Ouchalal Kahina et Karim Khaled) l'école algérienne n'est pas  épargnée par les violences sexuelles (résultats diffusés fin avril 2009). Pas moins de 13 000 cas ont été constatés entre 2007 et 2008.

Les plus exposés aux violences sexuelles à l'extérieur de l'école sont les garçons du primaire et les filles du secondaire. Les filles sont plus exposées que les garçons aux violences sexuelles (attouchements).

Les auteurs sont les camarades, les enseignants et la direction. Quant aux parties touchées  chez les filles , ce sont les mains, la poitrine et la partie intime. Alors que chez les garçons,  c'est devant (le sexe).

 

Ls lieux d'attouchements sont pour la plupart plus à l'intérieur de l'école qu'à l'extérieur , pour les deux sexes.

Por Karim Khaled, "l'école est reproductrice des rapports sexés socialement dominants, dont l'école n'a pas régulé ses rapports en éducation sexuelle égalitaire où la sexualité est avant tout un etfhos et non un acte animal". Ainsi, ajoute-t-il , dans une entrevue avec la presse, le contenu des programmes scolaires a nié ce chapitre pyramidal dans la construction sociale des élèves -éducation sexuelle, l'éducation religieuse mettant l'accent seulement sur les interdits.

Tableau récapitulatif des victimes d'attouchements sexuels (El Watan, 30-4-09):

Ville                                  Primaire                      Moyen                          Secondaire

Alger                                   3,7%                              5,4%                                 00%

Batna                                  5,6%                               2,5%                                14,7%

El Bayadh                            3%                                 3,3%                                10,5%

Mostaganem                       3,3%                             00%                                  18,1%

Tamanrasset                      22,2%                            12,9%                              37,8%

 

- Selon une enquête sur l'échec scolaire  menée fin 2009 auprès de 9 000 familles, enseignants et enfants à Boumerdès, Akbou et Tizi Ouzou, réalisée par un réseau associatif (Etoile culturelle d'Akbou, Programme Joussour, Programme concerté pluri-acteur Algérie, PCPA, avec le soutien financier de la Commission européenne), 39% des enseignants déplorent les comportements violents des élèves. A Tizi Ouzou, ce taux atteint 66% . 55% d'entre-eux relèvet la surcharge des classes et 50% soulignent la difficulté liée à la nouveauté du programme à pratiquer et en totalité dans l'année.

 

 - Lors d'un Colloque international de deux jours sur la jeunesse et la violence en milieu scolaire dans les pays du Maghreb, organisé à Alger (par le laboratoire de changement social de l'Université d'Alger II et le Centre des études maghrébines modernes de Tunis) , la directrice des activités culturelles et sportives et de l'action sociale au ministère de l'Education nationale (samedi 17 décembre 2011) a indiqué que  "40 043 cas de violence entre élèves ,tous niveaux scolaires confondus , 6 099 cas de violence à l'encontre du personnel enseignant et administratif, 4 129 autres cas de violence du personnel enseignant et administratif contre des élèves et 745 actes de violence commis par des personnes enseignants et administratifs entre eux, ont été enregistrés durant l'année scolaire 2009-2010 à travers le territoire national". Et, 132 cas  de consommation d'alcool et de drogue ont é té signalés.

La directrice s'est basée sur une étude exhaustive sur l'évolution de la violence et de la consommations de da drogue portant sur la période de 2000 à 2011.