Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Prix littéraires

Date de création: 11-05-2008 13:00
Dernière mise à jour: 20-10-2009 03:22
Lu: 963 fois


L'Association des libraires (Aslia) a créé, un prix littéraire qui a récompensé, pour la première édition, en 2003, Yasmina Khadra et, en 2004, le poète Djamel Amrani
La Bibliothèque nationale a institué, en 2004, le prix Apulée, récompensant une œuvre littéraire dans les trois langues (arabe, berbère et français). Dimanche 10 février 2008, il était décerné à trois auteurs : Ahmed Khiat, pour la langue arabe (roman : Moughamarat El Makar), Tahar Ould Amar pour la langue amazighe (roman : Bururu) et Mohamed Attaf pour le français (roman : L’arbre de la chance).
L'Association Ikhtilef a créé, en 2003, le prix Makek Haddad dont le jury est présidé par Ahlam Mostaghenemi. La première édition avait consacré Inaâm Bayoud et Aissa Cheriet (Décembre 2003). En 2006, le prix était revenu à Hocine Allem, 38 ans, pour son roman Un pas dans le corps , ouvrage édité au Liban.
En 2003, à Tlemcen, la Fondation Mohammed Dib a créé un prix littéraire, remis en décembre 2004, par le Président de la République. La première édition avait consacré l'écrivain et essayiste Ayoub Habib. En mai 2006, le prix littéraire Mohamed Dib institué par l’association « La grande maison » de Tlemcen est décerné à Abdelhamid Ali Bouassida, 54 ans, natif de Constantine pour son recueil de nouvelles Cinq dans les yeux de Satan. Le jury international était présidé par Nadjet Khadda
Pour sa part, l'établissement Arts et Culture d'Alger a organisé, en 2005, pour la seconde fois, un concours de la meilleure nouvelle (Thème : Le Challenge). Seul le deuxième prix a été attribué à Faycal Lahmar et à Bekkouch Omar pour les deux nouvelles : Un martyr qui n'est pas mort et Empathie.