Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Amazigh - Nouvel an

Date de création: 11-05-2008 13:00
Dernière mise à jour: 13-02-2012 03:57
Lu: 836 fois


CULTURE - PATRIMOINE - AMAZIGH - NOUVEL AN

Le nouvel an amazigh 2955 a été célébré mercredi 11 janvier 2005 dans différentes régions du pays, notamment par la préparation d'un dîner spécial dit "Imenssi n' yennayer" (couscous au poulet en Kabylie, r'fiss ou charchem au M'zab, chekhchoukha dans les Aurès, kechkecha de noix, dattes et figues sèches un peu partout…), par des jeux (sportifs comme le "thakhnecht", sorte de hockey ou d'enfants avec la promenade de "ghondja ", la poupée) et de la musique.
En 2006, le nouvel an berbère (Yennayer 2956) a été célébré jeudi 12 janvier.
L'idée reçue fixe comme début de l'ère amazighe l'intronisation du berbère gétule Chachnak , en Egypte pharaonique, en l'an 950 avant J-C. Une autre thèse affirme que Yennayer était lié au calendrier agraire et le rituel avait pour vocation d'entretenir et de perpétuer des liens étroits avec la nature et les forces mystérieuses qu'elle recèlait. Car, le monde invisible se décline en puissances bénéfiques et en puissances maléfiques, celles bienfaisantes étant adulées et recevant les offrandes. Donc, Yennayer (autrefois superposé au nouvel an Julien avant sa réforme par Grégoire XIII) correspond plus aux pratiques agricoles qu'à la conquête pharaonienne de Chachnak.
Note : - Premier mois du calendrier amazigh (qui compte une avance de 950 ans sur le calendrier universel) dont le 1er jour correspond au 12 janvier (2008) du calendrier grégorien, Yennayer - qui se compose de yen , qui veut dire premier et de ayar qui signifie mois – est célébrée chaque année dans le pays sous diverses appellations : Ras El âam, Nayer, El Adjouza..

(Voir ausi Fiche documentaire dans SOCIETE, Pratiques)