Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Islam - Confrérie Al Alawyya

Date de création: 06-02-2009 14:45
Dernière mise à jour: 05-03-2014 13:12
Lu: 768 fois


CULTURE - RELIGION - ISLAM - CONFRERIE AL ALAWYYA

- La tariqa Al Alawyya a été fondée en 1909 par le cheikh Sidi Ahmed ben Mustafa al Alawi (d'où le nom de la tariqa) de Mostaganem, un savetier , né en 1869, doué de capacités particulières, que son initiateur et maître , le cheikh Sidi al Bouzidi , découvrit en lui et l'encouragea pour les développer et ce, en suivant son enseignement.

Très vite , le cheikh Sidi Ahmed ben Mustapha el Alawi montra des aptitides des plus exceptiopnneles dans la perception, la compréhension , ainsi que l'acquisition du Coran, au point où l'élève dépassa le maître.

Ayant acquis un grand savoir, il fondit sa propre voie d'initiation et d'enseignement sprirituels. Il a insatllé des zaouias dans toute l'Algérie ainsi qu'au Maroc, en Tunisie, en Palestine, en Syrie, au Yémen, en France (dès les années 20), en Alngleterre et dans bien d'autres pays occidentaux, écrit de nombreux livres et il a correspondu avec toutes sortes de savants, intellectuels, d'hommes politiques..et l'Emir Abdelkrim al-Khâttabi était l'un des ses disciples.

A rappeler que depuis la mort du prophète (QSSL), l'enseignement du Messager d'Alllah fut double, car comme reconnu et dit par la tradition,le Prophète a transmis le message céleste, à savoir le Coran et son interprétation, ainsi qu'un enseignement plus profond (souvent occulté): exotérisme et ésotérisme? Et, c'est ce dernier qui constitue la base et le propre de toute voie initiatique comme la tariqa al Alawyya qui est l'aboutissement actuel d'une silsila (lignée) de plusieurs turuq (voies).

C'est Cheikh Khaled Bentounès qui est actuellement (2010)  en charge de la tariqa

Les deux autres voies parmi les plus connues en Algérie sont, la tariqa Tidjania et la tariqa Al Rahmania....A l'étranger, on peut citer la Mawlawiyya ,  la Qadiriyya, ainsi que la Shadûliyya...

Mardi 4 mars 2014 : La presse rapporte que La confrérie soufie "Alâwiya", originaire de Mostaganem, à travers sa fédération AISA dirigée par le Cheikh Khaled Bentounes, vient de se voir reconnaître par l’ONU comme Organisation non-gouvernementale (ONG) internationale avec le « statut consultatif spécial » auprès de l'ECOSOC (Conseil économique et social de l'ONU).

En tant qu'ONG internationale, la fédération AISA est réputée posséder une expertise qui intéresse l'ONU sur les questions spirituelles, le rôle des organisations spirituelles et religieuses dans la gouvernance mondiale, la paix, les questions de genre, le développement social, l’éthique et l’environnement.

Selon un communiqué de la confrérie, « c’est la reconnaissance de la voix soufie Alâwiya - Darqâwiya - Shâdhiliya et de l’investissement sans relâche du Cheikh Al-Alawi et de ses successeurs dans le domaine de la paix, de la dignité humaine, du rapprochement entre les peuples, de la fraternité mondiale et du vivre ensemble. La dimension spirituelle, comprise dans son sens universel, est ainsi reconnue comme un facteur important pour l’épanouissement d’une culture de paix dans le monde ».

 

·