Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Finance islamique

Date de création: 10-12-2008 05:30
Dernière mise à jour: 10-12-2008 05:30
Lu: 498 fois


- Pour respecter l'éthique musulmane, les banques islamiques et les filiales islamiques des banques conventionnelles ont dévelopé des mécanismes juridico-financiers . Ces derniers se fondent sur :

La moudaraba qui permet à un promoteur de mener un projet grâce à des fonds avancés par des apporteurs de capitaux dont la clé de répartition des gains et des pertes est fixée dans le contrat .

Dans la  mousharaka, les partenaires apportent les fonds ,mais seulement l'un d'eux dispose de la charge de la gestion du projet.. On a, ici, la mousharaka mutanaquisa qui consiste à participer au financement de l'acquisition notamment d'un bien immeuble (d'habitation).

Autre mécanisme, la mourabaha . C'est un "contrat" de vente entre un vendeur et un acheteur, par lequel ce dernier achète les biens requis par un acheteur et les lui revend à un prix majoré.

Concernant l'idjara, c'st un modèle de fianancement à moyen terme par lequel la banque achète des biens et des équipements puis en transfère l'usufruit au bénéficiaire pour une période durant laquelle elle conserve le titre de propriété de ses biens .

S'apparente à cet ensemble de contrat l'istisna qui s'apparente à un modèle de financement à moyen terme. C'est un contrat de fabrication (ou de construction) aux termes duquel le participant (vendeur) accepte de fournir à l'acheteur , dans un certain délai et à un prix convenu , des biens spécifiés  après leur fabrication (construction) conformément au cahier des charges.

Concernant ls pénalités financières ...les sommes obtenues sont généralement versées à des oeuvres de charité.