Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Provider

Date de création: 10-11-2008 18:03
Dernière mise à jour: 20-06-2011 21:55
Lu: 689 fois


INFORMATIQUE - INTERNET - PROVIDER

- En l'an 2000, les providers de services Internet privés (ISP) étaient une centaine, alors qu'à mi-2008, ils ne sont plus que 11.

Dans le but de résoudre leurs problèmes, ils se sont regroupés dans une association appelée "Touiza Télécom".

Les 11 ISP qui constituent Touiza Télécom sont ACI, DZNET, GECOS, EGTT, MEGASYS, OSS, PROCOM, SAADNET, SERI, SATLINKER, TECHNI-COMMUNICATION.

Plusieurs ISP sont menacés de disparition en raison de difficultés financières auxquelles leurs entreprises font face. Autre raison: les ISP déplorent de payer à AT le prix fort pour avoir accès à la bande passante. AT leur vendait les 2 méga à 800 000 dinars par mois , avant de le réduire à 20 000 dinars/mois, ce qui reste encore très cher pour les providers.

 

 

Mercredi 10 mai 2005 était rendue publique une liste de 49 Isp  (Internet services providers), dont les autorisations d'établissement et d'exploitation étaient annulées par l'Arpt ( 33 d'Alger, 5 d'Oran, 1 de Annaba, 1 de Constantine, 2 de Blida, 1 de Biskra, 1 de Chlef, 1 de Bejaia, 1 de El Bayadh, 1 de Batna, 1 de Relizane, 1 de Laghouat).

Ceci "en application des dispositions du cahier des charges fixant les conditions et les modalités d'établissement et d'exploitation des services Internet et au terme des délais accordés  pour l'installation et la mise en service des équipements et logiciels y afférents…"

A cause de l'absence d'un réseau de transport Internet local (un backbone local) sur les 3 000 sites algériens recensés, 90% sont hébergés à l'étranger, ce qui rend le prix de l'accès à internet assez élevé.

Les responsables des Isp (Internet services providers) n'ont pas manqué de "dénoncer la politique d'At qui, selon eux, monopolise le marché" (12 mai  2005, Forum d'El Moudjahid ) en leur imposant une convention  ( pour la généralisation de l'Adsl ) déséquilibrée (octroi de 56% du chiffre d'affaires à At contre 34% pour les Isp et ce, alors que les charges et les équipements sont à la charge des Isp). Une formule "rejetée".

 

Le 26 janvier  2011, l'ARPT décidait (décision n°9) de retirer définitivement les autorisations d'exploitation de sevices intenet à 34 ISP. Pour "non-paiement par les sociétés des redevances annuelles et/ou de frais de gestion des numéros", en dépit de lettres de rappel. 

A noter que si, au départ, 80 entreprises ont reçu des autorisations, en fait, seules 10 ont été opérationnelles. De 1993 , date de l'entrée de l'Algérie dans le "club internet", à 1997, l'utilisation du réseau était résevé à des institutions spécialisées. Le développement était alors figé. En décembre 1997, l'accès au réseau a été étendu aux particuliers .               - A fin 2011, et selon l'ARPT, 23 fournisseurs d'accès à Internet (providers) activant en Algérie . 11 ont vu leurs  autorisations  renouvelées alors que 12 autres sont "en cours d'examen".                                                                                  Le nombre de fournisseurs d'accès à internet est passé de 19 à 72, entre 2000 et 2010. L'autorisation pour un fournisseur d'accès à internet est d'une durée de 5 ans.