Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Bilan sectoriel - Audition présidentielle 2008

Date de création: 09-10-2008 20:14
Dernière mise à jour: 09-10-2008 20:14
Lu: 731 fois


(Audition annuelle sur les activités des différents secteurs du gouvernement. Réunion restreinte consacrée au secteur des Ressources en eau. La presse, mercredi 10 septembre 2008. Extraits)

- Alors que le pays ne posédait que 44 barrages seulement jusqu'en l'an 2000, 15 nouveaux barrages ont été mis en exploitation durant les cinq dernières années, dont ceux de Taksebt et de Beni Haroun en 2007.Avec lesc les 13 barrages en fin de réalisation , ce nombre sera porté à 72 barrages à la fin 2009....Les capacités de mobilisation de l'eau des barrages seront portées à 7,8 milliards de mètres cubes/an à la fin de l'année 2009, contre 2,2 milliards de m3 en 2000.

- Nombre de ces nouveaux barrages sont intégrés dans de véritables grands systèmes de transdert, tels:

Celui de Beni Haroun qui englobe 5 barrages, au profit de 6 wilayas;

Celui de Taksebt  au bénéfice de 3 wilayas (Tizi Ouzou, Boumerdès et Alger);

Celui de Mostaganem, Arzew, Oran (MAO) au bénéfice de 2 wilayas;

Celui de Ighil Emda et Mehouane ainsi que de Erraguene, Tabelout et Draa Edisss au bénéfice de la wilaya de Sétif;

Celui de Douéra pour l'irrigation dans la plaine de la Mitidja.

- Parallèlement, un important programme de dessalement d'eau de mer a eté engagé et recouvrira , à la fin de l'année 2009, un total de 13 stations avec une production de près de 2,26 millions de m3/jour, soit 825 millions de m3/an. Cette quantité représentera près de 1/3 des capacités de retenue des barrages qui existaient jusqu'en 2000....Deux stations sont déjà en production à savoir celle d'Arzew pour Oran et celle de Hamma pour Alger, alors que près de 10 contrats de réalisation ont déjà été conclus avec des chantiers lancés ou en cours de lancement.

- Le réseau national d'alimentation en eau potable totalise désormais (avec le réalisations, réhabilitations et rénovation au niveau de 11 wilayas) 60 000 kilomètres.

- Contrats de gestion des réseaux de distribution avec des sociétés spécialisées au niveau de grandes villes dont Alger, Oran, Constantine et Annaba.

- Le taux de raccordement des foyers à l'eau potable a atteint 93% en 2008 alors qu'il était de 78% en 1999 et de 92% en 2007.

- La dotation moyenne par habitant en eau potable atteint actuellement 165 litres , alors qu'elle n'était que de 123 litres en 1999 et de 160 litres l'année dernière. 

- 70% des communes reçoivent désormais l'eau quotidiennement  contre 45% en 1999.

- En matière d'assainisement, on peut citer:

la réalisation et la réfection des systèmes de collecteurs d'eaux usées du groupement urbain d'Oran, du Grand Alger, de Tiaret, de Skikda et de Constantine,

les opérations de réhabilitation des systèmes d'assainissement de Oued Righ dans la wilaya d'El Oued et de la vallée du Mzab dans la wilaya de Ghardaia,

la réalisation du système de protection du barrage de Béni Haroun contre la pollution,

le protection de la ville de Sidi Bel Abbès et du quartier de Bab El Oued à Alger contre les inondations,

la réalisation de 40 stations d'épuration des eaux usées et la réhabilitation de 20 autres stations.

Touit cela a prmis d'améliorer le cadre de vie. Ainsi:

 Le réseaunational d'assainissement des eaux usées totalise 38 000 klomètres , contr 1 000 en 1999,

le taux national de raccordement à l'égoût st de 86% alors qu'il n'était encore que de 72% en 1999,

Le capacités nationales de traitement des eaux usées sont passées de 90 millions de mètres cubes en 1999 à 350 million de mètres cubes actullement. Elles atteindront 600 millions en 2010 avec la réception des projets en cours de réalisation , soit plus de 86% du volume actuel des eaux usées , qui est de 750 millions de mètres cubes.

- En matière de mobilisation de ressources hydrauliques pour lagriculture, l'année 2007 a vu l'achèvement d'un total de 24 grands périmètres qui totalisent 219 000 hectares.

En outre, 4 autres grands projets seront livrés cette année, totalisant près de 11 000 hectares dans les Wilayas de Tlemcen, Tiaret, Jijel et Oum El Bouaghi. Une quinzaine d'autres périmètres sont également en cours deréalisation avec une superficie de plus de 120 000 hectares de terres irriguées.

Parallèlement, plus de 160 retenues collinaires sont en cours d'étude ou de réalisation parmi lesquelles une soixantaine sera réceptionnée cette année et viendra s'ajouter aux 400 autres retenues collinaires en exploitation pour un potentiel de 44 millions de m3 qui contribuent à l'irrigation de 850 000 hectares dans le cadre de la petite et moyenne hydraulique.

 

 

 

la constructipon de 50 stations de lagunage pour le trairetement des eaux usées.